04.06.2014 - ODG

Plaidoyer pour l’autonomisation des filles

© UNESCO - UNESCO Director-General Irina Bokova meets with Mrs Peng Liyuan, First Lady of China and UNESCO Special Envoy for the Advancement of Girls' and Women's Education at Diaoyutai State Guesthouse in Beijing on 3 June 2014.

La Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a examiné les domaines appelant des activités de plaidoyer communes avec Mme Peng Liyuan, Première Dame de la République populaire de Chine et Envoyée spéciale de l’UNESCO pour la promotion de l’éducation des filles et des femmes, lors d’une réunion tenue à la résidence d’État de Diaoyutai, à Beijing, le 3 juin 2014.

Ont assisté à la réunion, la Vice-Premier Ministre de Chine, Mme Liu Yandong, le Ministre de l’éducation, M. Yuan Guiren, le Vice-Ministre des affaires étrangères, M. Bao-dong Li, et le Vice-Ministre de l’éducation et Président de la Conférence générale de l’UNESCO, M. Hao Ping.

Mme Peng, qui est devenue Envoyée spéciale de l’UNESCO le 27 mars, lors de la visite du Président Xi Jinpeng au Siège de l’Organisation, a indiqué qu’elle assisterait à différentes activités en Chine afin de promouvoir la sensibilisation à l’éducation des filles et des femmes et qu’elle demanderait à tous les secteurs sociaux d’apporter un plus large soutien à cette cause.

Lors de ses déplacements à l’étranger, elle s’efforcera de visiter des établissements et de partager avec l’UNESCO les pratiques positives qu’elle aura observées.

Mme Peng a ajouté qu’elle était prête à jouer un rôle actif lors des conférences internationales organisées par l’UNESCO en vue d’appeler davantage l’attention sur la cause qu’est l’éducation des filles et des femmes.

« Je sais que vous pouvez faire évoluer la situation », a déclaré Mme Bokova, en remerciant la Première Dame pour son engagement. « Je pense que les filles et les femmes ont besoin d’exemples à suivre pour les encourager et les guider, et je crois que vous pouvez y contribuer largement. »

Mme Bokova a affirmé avoir été touchée par la lettre dans laquelle la Première Dame a fermement condamné l’enlèvement de plus de 270 étudiantes nigérianes, et a souligné qu’il fallait promouvoir conjointement le droit des filles et des femmes à l’éducation.

La Vice-Premier Ministre, Mme Liu Yandong, a félicité la Directrice générale d’avoir nommé Mme Peng Liyuan comme Envoyée spéciale, et a ajouté que celle-ci serait en mesure de jouer un rôle important en tant qu’artiste accomplie, professeur et personnalité publique de renom.

Le Ministre de l’éducation, M. Yuan Guiren, a appelé l’attention sur les réalisations de la Chine en faveur des filles et des femmes en matière d’accès universel, mais a fait observer qu’il fallait encore œuvrer pour remédier aux inégalités dans les zones rurales, y compris le manque d’enseignants spécialisés dans l’éducation artistique.

Mme Peng a souligné qu’en tant que personnalité publique, elle ressentait le besoin de se mettre au service de la société, de servir de modèle, et de transmettre des valeurs ainsi que les formes d’art traditionnel et les expressions du patrimoine culturel immatériel, car, comme elle le dit dans une de ses chansons, « un arbre, aussi grand soit-il, ne doit pas oublier ses racines. »




<- retour vers Toutes les actualités