06.10.2011 - UNESCO Office in Dakar

Un observatoire pour l’éducation en Afrique en perspective

L'Observatoire africain pour l'éducation de la Commission de l'Union africaine est plus conforme à la réalité

Une réunion de validation du cadre juridique de l'Observatoire a été organisée du 21 à 22 septembre 2011 à Addis-Abeba, en Ethiopie, avec la participation des communautés économiques régionales, des agences des Nations Unies, y compris le Bureau de l'UNESCO à Dakar, et d'autres intervenants.

Elles ont examiné le mandat de l'Observatoire et révisé le projet de ses statuts.

“La création d'un Observatoire africain pour l'éducation est une étape importante dans la coordination et l'harmonisation des systèmes d’information et de gestion de l'éducation en Afrique, si nécessaire”, explique Lily Hailu, spécialiste de la planification de l'éducation représentant l'UNESCO à Dakar lors de la réunion.

Inverser le phénomène ‘d’absence de données’

En fait, l'un des axes majeurs du Plan d’action de la Deuxième Décennie de l'éducation pour l'Afrique (2006-2015) est le développement de systèmes fonctionnels d'information sur la gestion de l’éducation (SIGE).

L'objectif est d'inverser le phénomène ‘d’absence de données’ et de faciliter la planification systématique, le suivi et l'évaluation.

Il est à espérer que le nouvel Observatoire veillera également à l’harmonisation des indicateurs et bases de données de l'éducation pour aider à suivre les progrès vers les objectifs du Plan d'action de la Deuxième Décennie (2006-2015).

“L'UNESCO a une expertise en analyse de données, formulation des politiques, suivi et évaluation qui pourraient soutenir l'Observatoire de l'éducation”, explique Hailu.

Le cadre juridique de l'Observatoire pourra désormais être finalisé et révisé par la Conférence des ministres de l'éducation en Afrique (COMEDAF) avant sa soumission au Sommet de l'Union Africaine en juillet 2012.

 




<- retour vers Toutes les actualités