01.04.2012 - ODG

Au Tchad, Irina Bokova associe l’éducation équitable et l’éducation durable

© Jean Bosco Ki

Lors de sa visite officielle au Tchad, le 31 mars 2012, la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova s’est longuement entretenue avec le Ministre de l’Enseignement secondaire, Président de la Commission nationale tchadienne pour l’UNESCO. Le ministre a souligné les défis du pays dans le domaine de l’éducation, en particulier le renforcement de l’enseignement technique et professionnel et l’introduction, dans les programmes scolaires de l’éducation à la citoyenneté et à la culture de la paix. Le Ministre a également mis en avant auprès de la Directrice générale la tenue en mai prochain d’un Forum de réflexion sur le système éducatif, de la petite enfance à l’enseignement supérieur, et pour lequel le Tchad sollicite l’expertise de l’UNESCO.

Tout en rappelant le soutien de longue date de l’UNESCO auprès du gouvernement tchadien, la Directrice générale a assuré le Ministre de la poursuite et du renforcement de cette coopération, en particulier dans les domaines clés de la planification et la gestion du système éducatif, de l’alphabétisation des adultes, de l’éducation non formelle, de la rénovation des programmes et la formation des enseignants. Irina Bokova a mis l’accent sur l’importance d’une approche globale, de la petite enfance à l’enseignement supérieur, le rôle des données statistiques fiables pour une planification efficace et le besoin d’une vision large du développement du secteur de l’éducation, en partenariat avec les autres acteurs intervenant dans ce secteur.

La Directrice générale et le Ministre ont inauguré le Centre de production statistique des Ministères en charge de l’éducation, mis en place avec le soutien de l’UNESCO dans le cadre du programme de renforcement des capacités pour l’Education pour tous, « CapEFA ».

Au cours d’une réunion avec l’ensemble des Ministres œuvrant dans les domaines de compétence de l’UNESCO, le Ministre de l’Enseignement secondaire, Président de la Commission nationale a salué les efforts déployés par la Directrice générale pour avancer les priorités globales de l’Organisation - l’Afrique et l’égalité des genres. Il a passé en revue, au nom de ses homologues, les différents appuis dont le Tchad a bénéficié dans les domaines de l’éducation, de la culture et de la communication, en soulignant également le processus de réforme visant au renforcement de la présence de l’UNESCO sur le terrain. Le Ministre a appelé l’UNESCO à participer à la mise en œuvre de la Stratégie Intérimaire de l’Education et de l’Alphabétisation, qui doit permettre au Tchad d’accéder au fonds du Partenariat mondial de l’éducation. Le Ministre a également rappelé que le dossier de candidature des lacs Ounianga pour inscription sur la liste du Patrimoine mondial sera examiné par le Comité du patrimoine au mois de juin 2012, à Saint Petersbourg.

Devant les Chefs d’agences du système des Nations Unies présentes au Tchad, la Directrice générale a également présenté les priorités globales de l’Organisation et souligné les principes directeurs de son action : équité, qualité et durabilité. Elle a insisté sur le rôle de la science et de la technologie pour le développement durable, en soulignant l’importance du premier forum africain réuni sur ce thème à Nairobi le 3 avril 2012, en amont de la conférence de Rio+20.

Les membres de l’Equipe de pays de Nations Unies ont mis en évidence l’intérêt stratégique d’une action renforcée de l’UNESCO pour la mise en œuvre de programmes conjoints, qu’il s’agisse de répondre aux situations d’urgence, de promouvoir l’utilisation des langues locales, et d’accroître la mobilisation de nouveaux partenaires pour le financement de l’éducation.

 




<- retour vers Toutes les actualités