14.02.2012 - ODG

Irina Bokova rend hommage à la mémoire d'Erik Reitzel

© UNESCO/M. RavassardSiège de l'UNESCO à Paris - Le Globe Symbolique, oeuvre d'Erik Reitzel (Danemark) et la Tour Eiffel

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a appris avec tristesse la disparition de l’ingénieur et scientifique danois Erik Reitzel et souhaite adresser ses sincères condoléances à son épouse, Inge Reitzel ainsi qu’à ses proches. La Directrice générale transmet également, au nom de la famille de l’UNESCO, le témoignage de sa profonde sympathie au gouvernement du Danemark.

« Erik Reitzel a créé son globe symbolique pour servir d’emblème à l’idéal des Nations Unies et incarner les ambitions de l’UNESCO. Son œuvre nous accompagne chaque jour et nous fortifie dans notre volonté de servir le bien commun, » a souligné la Directrice générale.

« Ses recherches sur les structures minimales constituent une avancée importante pour la réalisation d’installation à la fois légères et majestueuses. La Grande Arche de la Défense et le Globe symbolique de l’UNESCO en sont deux illustrations majeures, » a-t-elle ajouté.

Né en 1941 à Copenhague (Royaume du Danemark), Erik Reitzel est ingénieur du génie civil de formation. Il a été durant plusieurs années professeur à l’Académie royale de Beaux-Arts et à l’Université technique de Danemark. Erik Reitzel s’est spécialisé dans l’étude de la minimalisation des structures, au croisement des activités de recherche scientifique et industrielle. Il a notamment réalisé la Grande Arche de la Défense à Paris en 1983 et le Plateau du Louvre en 1987. Le Globe symbolique d’Erik Reitzel est une structure sphérique en aluminium d’une hauteur de 12,80 m sur 15 m de diamètre, don du Royaume du Danemark à l’UNESCO. Composé d’un assemblage de 10 000 baguettes et joints en aluminium, il est exposé au siège de l’Organisation, à Paris, depuis 1995.




<- retour vers Toutes les actualités