29.10.2007 -

Le Directeur général condamne l'assassinat au Kirghizistan du journaliste ouzbek Alisher Saipov

Le Directeur général de l'UNESCO Koïchiro Matsuura a condamné aujourd'hui le meurtre d'Alisher Saipov, abattu dans la ville kirghiz d'Osh, près de la frontière ouzbek le 24 octobre.

« Je condamne l'assassinat d'Alisher Saipov » a déclaré le Directeur général. « Le recours à la violence pour réduire un journaliste au silence est inacceptable. C'est une atteinte au droit de l'homme fondamental que constitue la liberté d'expression et au droit démocratique de chacun à participer à un débat libre et éclairé. Verser davantage de sang ne résoudra aucun des problèmes qui agitent la société ouzbek » a conclu Koïchiro Matsuura.

 

Alisher Saipov, âgé de 26 ans, a été abattu à bout portant par un inconnu utilisant une arme munie d'un silencieux, selon le Comité de protection des journalistes (CPJ). Il dirigeait l'hebdomadaire en langue ouzbek Siyosat et intervenait sur des thèmes sociaux ou politiques concernant l'Ouzbékistan sur Radio Free Europe/Radio Liberty, Voice of America, ainsi que le site d'information sur l'Asie centrale Ferghana.

 

L'UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d'expression et la liberté de la presse. L'article 1 de son Acte constitutif déclare que l'Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l'Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d'information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu'elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l'image...»




<- retour vers Toutes les actualités