28.07.2009 -

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste mexicain Ernesto Montañez Valdivia

Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd'hui le meurtre le 14 juillet au Mexique du journaliste Ernesto Montañez Valdivia.

« Je condamne le meurtre d'Ernesto Montañez Valdivia », a déclaré le Directeur général, qui a ajouté : « Les attaques contre des journalistes menacent le droit de l'homme fondamental qu'est la liberté d'expression. Les médias contribuent de façon importante à la démocratie et à l'Etat de droit. J'appelle les autorités à faire tout leur possible pour trouver les coupables des crimes perpétrés contre des professionnels des médias. Et ce dans l'intérêt de la société mexicaine dans son ensemble ».

 

Ernesto Montañez Valdivia, rédacteur du magazine Enfoque du journal El Sol de Chihuahua, a été abattu alors qu'il se trouvait dans un pick-up conduit par son fils de 17 ans qui a pour sa part été gravement blessé.

 

Selon la Société Interaméricaine de Presse (SIP), quatre autres journalistes ont été tués au Mexique cette année.

L'UNESCO est le seul organisme des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d'expression et la liberté de la presse. En vertu de l'Article premier de son Acte constitutif, l'Organisation est tenue « d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples. » À ces fins, elle doit « favorise[r] la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d'information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu'elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l'image. »




<- retour vers Toutes les actualités