28.08.2006 -

Le Directeur général condamne le meurtre du directeur de publication Sinnathamby Sivamaharajah

Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd'hui le meurtre de Sinnathamby Sivamaharajah, directeur du quotidien tamoul, Namathu Eelanadu, de Jaffna, au Nord du Sri Lanka, le 20 août dernier.

« Je condamne le meurtre de Sinnathamby Sivamaharajah, » a déclaré le Directeur général. « Je suis très préoccupé par le fait que les journalistes et employés des médias soient pris pour cible dans le conflit au Sri Lanka et je voudrais rappeler à tous les belligérants que cela ne les aidera pas à parvenir à leurs objectifs ».

 

« Avoir recours à la force pour réduire la presse au silence n'aboutit qu'à saper le débat public et à dresser des obstacles sur la route vers un règlement pacifique »" a ajouté le Directeur général. « J'appelle toutes les parties à respecter le droit de l'homme fondamental qu'est la liberté d'expression et tous ceux qui s'en réclament ».

 

Sinnathamby Sivamaharajah, directeur de publication du journal tamoul Namathu Eelanadu, tué par balle à Vellippalai, était un ancien député du Front unifié de libération tamoul (TULF), et membre de l'Alliance nationale tamoule. Il est le quatrième journaliste assassiné au Sri Lanka depuis début 2005 selon le Comité de protection des journalistes (CPJ).

 

L'UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d'expression et la liberté de la presse. L'article 1 de son Acte constitutif déclare que l'Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l'Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d'information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu'elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l'image...»




<- retour vers Toutes les actualités