28.03.2011 -

La Directrice générale déplore le meurtre du journaliste yéménite Jamal Ahmed al-Sharabi

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a déploré la mort du journaliste yéménite Jamal Ahmed al-Sharabi, abattu le 18 mars dans la capitale du Yémen, Sanaa.

« Le meurtre de Jamal Ahmed al-Sharabi est une attaque contre le droit fondamental des Yéménites à la liberté d'expression », a déclaré Irina Bokova. « Les autorités ont le devoir de garantir aux journalistes la possibilité de mener à bien leur travail dans les meilleures conditions de sécurité possibles. Il est aussi de leur devoir d'enquêter sur les circonstances de sa mort -survenue pendant un affrontement qui a coûté la vie à de nombreuses autres personnes- et de traduire les responsables en justice ».

 

Jamal Ahmed al-Sharabi a été tué quand des hommes armés ont ouvert le feu sur les manifestants de la place du Changement à Sanaa. La répression de cette manifestation a fait plusieurs morts et des dizaines de blessées.

 

Selon l'International Press Institute, Jamal Ahmed al-Sharabi couvrait la manifestation le journal indépendant Al-Masdar.

L'UNESCO est l'agence des Nations Unies dont la mission consiste à défendre la liberté d'expression et la liberté de la presse. En vertu de l'Article premier de son Acte constitutif, l'Organisation est tenue « d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l'homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue, ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». À cette fin, elle « favorise la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d'information des masses ; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu'elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l'image ».




<- retour vers Toutes les actualités