23.11.2010 - UNESCOPRESS

La Directrice générale propose à l’Italie l’expertise de l’UNESCO

© UNESCO/Matthieu Guevel - La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, en compagnie de M. Giovanni Puglisi, Président de la Commission nationale italienne pour l'UNESCO, examine d’anciens manuscrits hébreux à la Biblioteca Casanatense (Rome), le 22 novembre 2010, lors de sa première visite officielle en Italie

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a proposé l’aide de l’UNESCO aux autorités italiennes afin d’enquêter sur l’effondrement de la Schola Armaturarum (Maison des gladiateurs) à Pompéi et d’identifier les risques éventuels et les mesures susceptibles d’éviter que de tels incidents ne se reproduisent.

« Sauvegarder ce précieux patrimoine pour les générations futures est notre priorité », a déclaré la Directrice générale le 22 novembre 2010, lors d’une visite officielle en Italie. « Le Centre UNESCO du patrimoine mondial enverra une équipe de spécialistes à Pompéi dans les semaines qui viennent pour évaluer la situation et apporter son soutien et son expertise techniques chaque fois que nécessaire. »
La Schola Armaturarum est un des édifices les plus emblématiques du site archéologique de Pompéi, qui fut détruit par une éruption du Vésuve en 79 après Jésus-Christ. On pense que les gladiateurs s’entraînaient dans cette maison avant d’aller combattre dans un amphithéâtre proche.

Les sites archéologiques de Pompéi, Herculanum et Torre Annunziata ont été inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1997.




<- retour vers Toutes les actualités