06.04.2012 - ODG

À l’occasion de sa rencontre avec le Président angolais, la Directrice générale promet un appui total de l’UNESCO aux efforts de reconstruction du pays.

© All rights reservedUNESCO Director-General Irina Bokova with the President of the Republic of Angola José Eduardo dos Santos, April 2012

Le 5 avril, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a rencontré le Président de la République d'Angola, S. E. M. José Eduardo Dos Santos. Ce dernier a rappelé la longue coopération entre l’UNESCO et l’Angola depuis 1977. Il a notamment évoqué le rôle joué par l’Organisation dans la lutte contre l’analphabétisme dans la période qui a suivi la Guerre d’indépendance ainsi que son appui au système éducatif angolais.

Cette visite, dont le calendrier était fixé pour coïncider avec le 10e anniversaire de la signature de l’accord de paix en Angola, a été l’occasion de mettre en lumière le profond engagement de l’Angola envers la reconstruction nationale et de montrer ce que le pays a accompli au plan économique, dans le développement des infrastructures et dans les affaires sociales. La Directrice générale a assuré au Président que l’UNESCO était prête à appuyer les efforts de l’Angola dans tous ses domaines de compétence. Elle a mentionné en particulier le renforcement des capacités pour une éducation de qualité, la formation des enseignants, l’enseignement technique et professionnel, la culture de la paix ainsi que la science et la technologie. Elle a salué les ambitions de l’Angola dans le domaine scientifique et technologique dont témoigne l’objet de ses visites : le nouveau campus universitaire, le centre de production télévisuelle rénové ainsi que la chaire de l’UNESCO en chimie instaurée à l’Université Augustino Neto.

Le Président Dos Santos a déclaré que le progrès a été encouragé pour aider le pays à se reconstruire après de longues années de guerre et faire en sorte que ses effets profitent à tous les membres de la société, y compris aux populations pauvres et rurales. Il a demandé l’assistance technique de l’UNESCO afin de faire du campus universitaire un centre d’excellence dans le domaine de la science, de la technologie et de l’innovation par la mobilisation de spécialistes et d’un appui technique. L’UNESCO a par ailleurs été invitée à apporter tout son soutien au renforcement des capacités institutionnelles et humaines, plus particulièrement en ce qui concerne la formation des formateurs (enseignants, professeurs de l’enseignement supérieur, etc.). Rappelant la réussite de la coopération entre l’UNESCO et l’Angola dans la création de bibliothèques, le Président a exprimé le souhait que son pays continue de bénéficier de l’assistance technique de l’UNESCO dans ce domaine, notamment dans le cadre d’un projet d’agrandissement et de modernisation de la Bibliothèque nationale.

Le Président Dos Santos a déclaré que l’UNESCO peut compter sur l’appui de l’Angola, plus que jamais dans le contexte actuel, et que son pays va se joindre au groupe des États africains qui se sont engagés à contribuer au Fonds d’urgence mis en place par l’Organisation.

La Directrice générale a exprimé sa gratitude au Président pour son engagement personnel envers la mission de l’Organisation et pour la confiance que l’Angola témoigne à l’UNESCO.




<- retour vers Toutes les actualités