01.07.2011 - ODG

La Directrice générale signe un mémorandum en vue de la création d’un mémorial en l’honneur des victimes de l’esclavage et de la traite négrière transatlantique

© UNESCO/Cynthia Guttman - La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, signe un mémorandum d’accord avec M. Sha Zukang, Secrétaire général adjoint des Nations Unies, et Mme Andrea L. M. Wilson de la mission permanente de Jamaïque auprès de l’ONU, le 30 juin 2011 au Bureau de liaison de l'UNESCO à New York

En présence de M. Sha Zukang, Secrétaire général adjoint des Nations Unies, et d’ambassadeurs d’Europe, d’Afrique et des Caraïbes, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a signé un mémorandum d’accord pour lancer un concours international en vue de la création d’un mémorial permanent en l’honneur des victimes de l’esclavage et de la traite négrière transatlantique, lors d’une cérémonie organisée le 30 juin 2011 au Bureau de liaison de l'UNESCO à New York.

« Nous sommes fiers de participer à cette initiative conjointe de la famille des Nations Unies pour plusieurs raisons. D’abord, c’est un projet très important qui viendra rappeler à l’humanité cette page honteuse de notre histoire commune », a déclaré Mme Bokova. « Ensuite, par notre engagement dans les projets La route de l'esclave et l’Histoire générale de l’Afrique, nous avons cherché non seulement à rétablir la vérité historique, mais aussi à montrer l’impact de la traite des esclaves sur les nombreux échanges culturels qui ont modelé les sociétés actuelles ».

Mme Andrea L. M. Wilson, Conseiller pour les affaires sociales, humanitaires et culturelles à la mission permanente de Jamaïque auprès de l’Organisation des Nations Unies, a rappelé que l’initiative tendant à ériger un mémorial permanent avait été lancée par les États membres de la CARICOM et le groupe Afrique.

« Le lancement de ce concours par l’UNESCO marquera le coup d’envoi du projet en 2011 », a déclaré Mme Hamilton-Brown. « Tous s’accordent à penser que, sous la direction de l’UNESCO, le processus se déroulera dans la transparence et le respect de l’impartialité politique, et la réputation de l’UNESCO, son prestige international et son rayonnement universel étayent cette conviction ».

Le Mémorial permanent sera érigé au Siège de l’Organisation des Nations Unies à New York.




<- retour vers Toutes les actualités