23.11.2010 - ODG

Irina Bokova resserre la coopération avec l’Italie lors de sa première visite officielle dans le pays

© UNESCO/Matthieu Guevel - La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, rencontre le Ministre italien des affaires étrangères, M. Franco Frattini, le 22 novembre 2010, lors de sa première visite officielle en Italie

Lors de sa première visite officielle en Italie, du 21 au 23 novembre 2010, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a mis en exergue les efforts qu’elle déploie actuellement pour réformer l’Organisation et la rendre plus directement pertinente au regard des besoins des États membres.

Elle a entrepris une série de riches rencontres avec les autorités italiennes au cours desquelles la culture et la question de l’égalité entre les sexes ont fait partie des principaux sujets abordés.

La Directrice générale et le Président Napolitano ont estimé d’un commun accord que la culture ne devait pas être envisagée en termes de coûts et dépenses, mais plutôt être considérée comme un investissement pour le développement.

Lors de sa fructueuse rencontre avec M. Francesco Maria Giro, Sous-Secrétaire d’État chargé de la culture, les discussions ont été axées sur les priorités de la Convention du patrimoine mondial. Tous deux sont convenus de la nécessité de défendre l’intégrité et la rigueur scientifique du processus d’inscription ainsi que de renforcer le suivi des sites inscrits. Irina Bokova a réaffirmé la volonté de l’UNESCO d’aider l’Italie à mener ses actions dans le domaine du patrimoine. La Directrice générale et Francesco Maria Giro ont également insisté sur l’importance de mesures énergiques contre le trafic illicite d’œuvres d’art.

Irina Bokova a également rencontré le Ministre des affaires étrangères, M. Franco Frattini. Ils ont tous deux promis d’apporter leur soutien à un projet de résolution de l’ONU visant à interdire les mutilations génitales infligées aux femmes qui devrait être soumis à l’Assemblée générale des Nations Unies au début de 2011. Le mandat de l’UNESCO dans le domaine de la culture offre une occasion d’aborder cette question, ces actes de mutilation étant souvent liés à des traditions ou à des comportements culturels. Ils ont également décidé de renforcer le partenariat stratégique de l’UNESCO avec l’Italie et de favoriser la coopération au Moyen-Orient et dans les Balkans.

Tout au long de cette visite, la Directrice générale était accompagnée de M. Giovanni Puglisi, Président de la Commission nationale italienne pour l'UNESCO.




<- retour vers Toutes les actualités