18.04.2014 - ODG

Visite de la Directrice générale au Bélarus pour célébrer le 60e anniversaire de son adhésion à l’UNESCO

© UNESCO

Le 18 avril, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, s’est rendue en République du Bélarus à l’occasion du 60e anniversaire de son entrée à l’UNESCO.

Irina Bokova a participé à la cérémonie de la Commission de la République du Bélarus pour l'UNESCO, en présence de M. Tozik, Vice-Premier Ministre de la République du Bélarus, et de M. Boris Svetlov, Ministre de la culture. Cette cérémonie, qui s’est déroulée au sein de la bibliothèque nationale, ultra-moderne, a accueilli des membres de la commission nationale et des chaires UNESCO, ainsi que de nombreux partenaires et collaborateurs de l’Organisation.

« Pendant 60 ans, le Bélarus et l’UNESCO ont travaillé main dans la main et, aujourd’hui, notre partenariat est vaste et approfondi », a déclaré la Directrice générale.

« Cet anniversaire est l’occasion d’un renouveau », a-t-elle poursuivi. « Et nous continuerons de travailler de concert pour édifier un nouvel ordre international plus pacifique et durable, un avenir meilleur pour tous, à l’heure où nous élaborons un nouveau programme mondial pour l’après-2015. »

En outre, Irina Bokova a rencontré les clubs UNESCO et les écoles associées bélarussiens et a pu se faire une idée détaillée des activités, du travail et de l’enthousiasme des jeunes femmes et des jeunes hommes du Bélarus en faveur des idéaux de l’UNESCO.

« C’est cela, l’UNESCO en action », a déclaré Mme Bokova. « Votre énergie, vos idées, votre engagement sont essentiels à notre action, à la traduction des idéaux de l’Organisation dans la pratique et, pour cela, je vous suis profondément reconnaissante. »

Au cours de sa visite, Irina Bokova a rencontré S. E. M. Alexandre Grigorievich Loukachenko, Président de la République du Bélarus.

La Directrice générale a également rencontré S. E. M. Mikhaïl Myasnikovitch, Premier Ministre du Bélarus, ainsi que les ministres chargés des relations avec l’UNESCO et, notamment, des membres de la Commission de la République du Bélarus pour l'UNESCO.

Le même jour, la Directrice générale de l’UNESCO a prononcé à l’Université d’État du Bélarus un discours sur un Nouvel humanisme, devant une salle comble d’étudiants.

« La durabilité a des racines profondes qui ne se limitent pas aux considérations économiques », a-t-elle déclaré. « Il s’agit de renforcer les droits et la dignité de chaque femme et de chaque homme. »

« Tel est le message de l’UNESCO aujourd’hui », a-t-elle ajouté, poursuivant : « et tel est le sens de mon propos lorsque j’appelle de mes vœux un nouvel humanisme – une idée aux racines anciennes mais dont le contexte est nouveau et urgent. »




<- retour vers Toutes les actualités