18.08.2015 - Secteur de la communication et de l'information

Permettre aux jeunes africaines de devenir la prochaine génération de leaders dans le domaine des STEM

Des lycéennes américaines et huit africaines participent à la formation UNESCO YouthMobile sur les applications mobiles. CC-BY Her2Voice

L’UNESCO croit fermement en l’autonomisation des jeunes, en particulier celle des jeunes femmes, au travers de l’enseignement de l’informatique. C’est pourquoi, dans le cadre de son initiative YouthMobile, l’Organisation a collaboré avec la mission des États-Unis auprès de l’UNESCO pour mener une action YouthMobile lors du camp pour filles STEM WiSci (la place des femmes dans les sciences), qui s’est déroulé au Rwanda du 26 juillet au 15 août 2015.

Les trois semaines de formation en informatique, robotique et design/art/culture ont offert à 30 lycéennes américaines l’occasion d’étudier aux côtés de 90 élèves africaines venues d’Éthiopie, du Ghana, du Nigéria, du Rwanda, d’Afrique du Sud, de Tanzanie et d’Ouganda, au sein d’un groupe très divers. Cette formation entendait aborder la question de l’inégalité entre les sexes au niveau du lycée, et le caractère central des décisions concernant les études supérieures et la carrière.

Il existe un fort déséquilibre au niveau international, en particulier en Afrique sub-saharienne, concernant la présence des femmes dans les domaines des STEM (science, technologie, ingénierie, mathématiques). Étant donné le développement rapide de l’informatique en Afrique, l’UNESCO pense qu’en ciblant les jeunes femmes et en les dotant de l’arsenal de compétences nécessaire au 21e siècle, elles deviendront de puissants agents du changement, afin de parvenir à l’égalité entre les sexes, qui est l’une des priorités stratégiques de l’Organisation. En partenariat avec l’ONG rwandaise Her2voice, l’UNESCO a mené une formation d’une journée sur les applications mobiles pour faire prendre conscience que le pouvoir de l’informatique mobile peut être utilisé pour relever directement les défis et problèmes auxquels sont confrontés les jeunes et leurs communautés locales. 

Les co-fondatrices de Her2Voice, Neza Guillaine et Marie-Claire Murekatete, ont formé les filles aux compétences techniques de base s’appuyant sur la très populaire App Inventor du MIT et elles leur ont donné l’assurance nécessaire pour concevoir et mettre en œuvre des solutions en créant des applications mobiles spécifiques en fonction  d’objectifs particuliers. 

Her2Voice opère à travers tout le territoire rwandais, offrant les compétences et formations qui permettront aux filles de mettre en application les STEM dans leurs domaines d’intérêts, et proposant régulièrement des concours et des prix. L’association cherche à répondre aux besoins des jeunes lycéennes en proposant des programmes de tutorat, comme un moyen de leur faire prendre conscience de leur potentiel. Her2Voice leur montrent également des modèles qui font partie de leur vie quotidienne, afin de les pousser à adopter l’innovation STEM.

Les co-fondatrices sont d’anciennes élèves du programme Techwomen du Département d’État américain, et offrent un tutorat et des instructions aux équipes rwandaises qui participent au Technovation Challenge.

L’objectif à long terme du camp STEM WiSci pour filles est de permettre à ces jeunes filles et à leurs communautés d’origine de continuer à tirer profit de celui-ci après qu’il aura pris fin, en les encourageant à poursuivre leurs études et leur carrière dans le domaine des STEM. Il cherche aussi à les mettre à même de mettre sur pied des projets, des actions et des camps scientifiques à l’école, et de rechercher d’autres possibilités de tutorat et de développement de réseaux.




<- retour vers Toutes les actualités