03.04.2018 - Natural Sciences Sector

Encourager la collaboration en biotechnologie : Symposium finno-maghrébin sur les biotechnologies

Comment stimuler le système de défense des pois contre les pathogènes au Maroc? Comment utiliser la biomasse forestière en Finlande pour produire, de manière durable, du biobutanol utilisable comme carburant pour les moyens de transport ? Quelles sont les avancées actuelles en matière de tests pharmacogénétiques en Libye, visant à comprendre les réactions individuelles aux médicaments? Comment les techniques de séquençage de l'ADN de nouvelle génération peuvent-elles contribuer à mieux caractériser les infections liées au papillomavirus humain chez les femmes en Tunisie? Comment évaluer l'état nutritionnel des patients atteints de sclérodermie systémique en Algérie? Voici quelques-unes des questions abordées au cours du Symposium finno-maghrébin sur les biotechnologies qui s’est tenu à Juva en Finlande, du 19 au 23 mars 2018.

Le Symposium a été inauguré officiellement le 20 mars par les présidents du Comité d’organisation, des représentants d’universités libyennes, l’UNESCO, l’Ambassadeur tunisien en Finlande et la Maire de la Municipalité de Juva.

L’événement a réuni des scientifiques et chercheurs travaillant dans le domaine de la biotechnologie en Finlande et dans des pays nord-africains (Algérie, Libye, Maroc et Tunisie). Il comprenait des présentations plénières par d’éminents experts internationaux et l’UNESCO, ainsi que des sessions de communications orales et de posters présentées par des scientifiques chevronnés et de jeunes scientifiques. Les participants ont partagé des informations sur les derniers développements scientifiques et techniques et ont exploré les moyens de développer des partenariats multilatéraux autour de quatre thèmes principaux : (1) Enzymes et biotechnologie microbienne ; (2) Biotechnologie animale et des plantes ; (3) Biotechnologie environnementale et (4) Biotechnologie pharmaceutique et de la santé.

L'UNESCO a présenté ses programmes en biotechnologie à l’échelle mondiale, notamment le rôle joué par les Centres d'excellence (Centres de catégorie 2), les réseaux de centres-ressources et les chaires UNESCO, ainsi que les actions axées sur les biotechnologies dans les domaines de l’éducation, de la promotion scientifique et des politiques. Une attention particulière a été accordée à la présentation d'un projet spécialement conçu pour renforcer les capacités humaines en biotechnologie dans un pays du Maghreb, via le développement de la collaboration internationale dans des activités de formation et de recherche scientifique; il s’agit du Projet UNESCO-Libye intitulé "Renforcement des capacités du Centre de recherche en biotechnologie (BTRC)".




<- retour vers Toutes les actualités