20.10.2009 -

François Houtart et Abdul Sattar Edhi reçoivent le Prix UNESCO-Madanjeet Singh 2009 pour la promotion de la tolérance et de la non-violence

Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a décidé de suivre la recommandation unanime du jury international en décernant le Prix UNESCO-Madanjeet Singh 2009 pour la promotion de la tolérance et de la non-violence à deux personnes qui se partageront à égalité la récompense de 100 000 dollars.

Les deux lauréats sont:

François Houtart (Belgique) pour son engagement en faveur de la paix mondiale, du dialogue interculturel, des droits de l'homme et de à la promotion de la tolérance, et en reconnaissance de ses efforts exceptionnels pour promouvoir la justice sociale dans le monde ;

Abdul Sattar Edhi (Pakistan) pour les efforts déployés tout au long de sa vie afin d'améliorer les conditions de vie des plus défavorisés au Pakistan et en Asie du Sud et de promouvoir les idéaux de dignité humaine, de droits de l'homme, de respect mutuel et de tolérance.

Le Prix, qui est décerné tous les deux ans à des personnalités ou institutions qui contribuent de manière exceptionnelle à la promotion de la tolérance et de la non-violence, vise à favoriser l'esprit de tolérance dans les domaines de l'art, l'éducation, la culture, la science et la communication.

François Houtart est un ardent défenseur de la coopération Nord-Sud. Il a fondé le Centre Tricontinental (CETRI), une organisation non-gouvernementale reconnue pour son travail sur les questions de développement pour la création du Conseil international du Forum social mondial. Il a consacré sa vie à la défense des droits de l'homme et apporté une contribution significative au dialogue interreligieux et interculturel. Sociologue reconnu des religions et de théologie, il a écrit de nombreuses publications et donné des conférences dans plus de 100 universités du monde entier. Membre honoraire de l'Académie des sciences du Vietnam et de Cuba et membre de la Commission pour la lutte contre le racisme du Conseil œcuménique des Eglises, il a également présidé le Comité pour les droits de l'homme au Burundi (1986-1992), fondé et dirigé la revue internationale Social Compass (1960-1990) et présidé la Ligue internationale pour les droits des peuples (2003-2008).

Abdul Sattar Edhi est l'un des philanthropes les plus actifs du Pakistan. Il a créé en 1957 la Fondation Edhi, une organisation d'aide sociale à but non lucratif qui compte plus de 300 centres répartis dans tout le pays. Elle fournit aux nécessiteux des soins médicaux, des services de planification familiale, d'assistance d'urgence et d'éducation. La Fondation administre entre autres des maternités, des hôpitaux psychiatriques, des foyers pour les personnes handicapées, des banques de sang et des orphelinats. Elle possède des branches dans plusieurs autres pays (Afghanistan, Bangladesh, Ethiopie, etc.) qui viennent en aide aux réfugiés et aux victimes de conflits et de catastrophes naturelles. Abdul Sattar Edhi s'est fait connaître par ses prises de position actives contre l'extrémisme, son engagement envers les droits de l'homme et son action humanitaire.

M. Matsuura a également décidé d'attribuer une mention d'honneur aux institutions suivantes :

Le Programme Tolérance de la ville de Saint-Pétersbourg (Fédération de Russie) pour ses efforts constructifs de diffusion du respect mutuel et de la tolérance dans une société multiculturelle et multiethnique et de prévention et d’éradication de toutes formes de discrimination ;

Le Musée international de l'esclavage à Liverpool (Royaume-Uni de Grande Bretagne et d'Irlande du Nord) pour son action de commémoration de la vie et de la mort de millions d'esclaves africains et pour sa lutte contre le racisme, la discrimination, les inégalités, l'injustice, l'exploitation et les formes contemporaines d'esclavage.

Les mentions d'honneur décernées au Programme Tolérance de la ville de Saint-Pétersbourg et au Musée international de l'esclavage à Liverpool saluent la contribution de ces institutions à la promotion des idéaux de dignité humaine, de solidarité et de respect mutuel dans des sociétés multiculturelles, multiconfessionnelles et multiethniques. Les nombreuses activités menées par les deux lauréats correspondent pleinement aux objectifs et aux programmes de l'UNESCO et peuvent servir à encourager le développement de projets similaires dans d'autres pays.

Le Prix UNESCO-Madanjeet Singh a été créé en 1995 pour marquer le 125ème anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi. Il a été établi grâce à la générosité de l’écrivain et diplomate indien Madanjeet Singh, qui est également Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO.

Le jury international du Prix UNESCO-Madanjeet Singh est composé de Ioanna Kuçuradi (Turquie), Présidente, Maurice Glele Ahanhanzo (Bénin), Vice-Président, Kamal Hossain (Bangladesh), Masateru Nakagawa (Japon) et Mokhtar Taleb-Bendiab (Algérie).

La cérémonie de remise des prix se tiendra lors de la Journée internationale de la tolérance qui est célébrée tous les ans le 16 novembre.




<- retour vers Toutes les actualités