07.12.2011 - UNESCO

L’UNESCO organise une conférence au Caire sur l’avenir de la diffusion audiovisuelle en Egypte

© UNESCO

Plus de 70 experts des médias, des universitaires et des représentants de la société civile venant d’Egypte et d’Europe se sont réunis lors d’une conférence organisée par l’UNESCO, le 23 novembre au Caire, pour se pencher sur l’avenir de la diffusion audiovisuelle en Egypte. L’étude récente de l’UNESCO, Evaluation du développement des médias en Egypte, a servi d’outil de ressources pour les débats et pour l’élaboration des recommandations.

Hafez El Mezari, célèbre présentateur de télévision et analyste des médias, présidait la conférence. Tarek Shawki, Directeur du bureau de l’UNESCO au Caire, a précisé dans son discours d’ouverture que, depuis le printemps arabe, le travail de l’UNESCO en Egypte se concentrait sur la promotion de la liberté de la presse et le développement des médias. L’UNESCO est la première agence des Nations Unies à avoir publié (en septembre 2011) une évaluation de la situation des médias en Egypte post révolutionnaire, basée sur des bonnes pratiques et des standards reconnus internationalement. L’étude est un outil utile pour les partenaires locaux animés d’une volonté de faire évoluer le paysage médiatique égyptien.

Durant la plénière, Mohamed Gohar, Président-Directeur général de la nouvelle chaine de télévision, TV 25, s’est penché sur la façon dont la révolution change le rôle des médias en Egypte, offrant une belle occasion aux jeunes et aux journalistes citoyens de participer au flux d’information et de défendre la liberté d’expression. Amr Elissy, journaliste reconnu et Prix UNESOC-PIDC pour la communication rurale, a mis l’accent sur les efforts à maintenir dans le secteur de la diffusion, privée ou publique, dans le but de créer un système médiatique responsable, libre et indépendant.

Les participants étaient répartis en groupe de travailour discuter plus en profondeur de législation portant sur la liberté de l’information, de l’instauration de mécanismes d’autorégulation dans le domaine de la télévision, de la diffusion de service public et de la création d’un organisme indépendant de régulation. Chaque groupe était présidé par un expert des médias, tels que Ragey El Merghani, Co-président de la coalition nationale pour la liberté de la presse et Yasser Abdel Aziz, analyste de la diffusion audiovisuelle et expert des médias.

Giacomo Mazzone, Sous-directeur général et Olaf Steenfadt, Conseiller spécial pour le développement des médias et la coopération à l’Union européenne de diffusion, Jens-Uwe Rahe, de la Deutsche Welle-Akademie et des représentants du bureau de la BBC au Caire ont participé à l’évènement et partagé leur expérience.

L’étude de l’UNESCO, Evaluation du développement des médias en Egypte, servira de ressource de référence pour l’élaboration de recommandations issues de la conférence dans le but d’encourager la promotion d’une diffusion audiovisuelle libre, indépendante et pluraliste en Egypte. Ces recommandations sont attendues fin 2011 avec le rapport de la conférence.

Le bureau de l’UNESCO au Caire avait également organisé, en octobre dernier, un séminaire de haut niveau rassemblant de nombreuses personnalités égyptiennes de la télévision dont Mona Shazly, présentatrice TV et journaliste au sein de Dream TV, Albert Shafik, Directeur de On TV et OTV et Lobna Assal, présentatrice à El Hayat TV.




<- retour vers Toutes les actualités