19.09.2013 - ODG

Haïti: le changement passe par l’éducation

© UNESCO/Cynthia Guttman -La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, et le Premier ministre d'Haïti, Laurent Lamothe, Haïti, septembre 2013.

Changer le regard du monde sur Haïti: telle est la volonté de toutes les hautes autorités rencontrées par la Directrice générale lors de sa visite officielle du 16 au 18 septembre 2013. La transformation d’Haïti passe par en premier lieu par l’éducation, le pilier et la priorité du gouvernement pour lutter contre la pauvreté, réduire les inégalités et promouvoir l’inclusion sociale, selon les propos du Premier ministre Laurent Lamothe. Cette volonté se traduit en particulier par la promesse du Président Martelly de scolariser tous les enfants de six à 12 ans. En moins de trois ans, 1.2 millions d’enfants ont ainsi trouvé le chemin de l’école; des mesures ont été prises pour améliorer les transports scolaires, augmenter les cantines scolaires et donner des subventions aux familles. Le Premier Ministre a décrit l’UNESCO comme “un partenaire de choix” saluant l’apport de l’Organisation dans la mise en place d’un plan opérationnel pour l’éducation de 2010 à 2015, et appelant à la continuité de cet appui.

Mais le plus grand défi que le gouvernement souhaite relever désormais concerne la qualité de l’éducation, avec le projet d’organiser des assises nationales sur le sujet avant la fin de l’année.  “L’important est ce qui arrive dans les salles de classe” a affirmé le Ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Pierre Vanneur. L’UNESCO est partie prenante de cette ambition, avec deux projets clés portant sur la révision des programmes scolaires et la formation des enseignants – un chantier de taille dans un pays ou 80% des enseignants manquent de qualifications. M Vanneur a souligné l’importance du dialogue, de la culture du résultat et du statut des enseignants. Il a également noté la valeur de l’appui apporté par l’UNESCO dans le domaine de la collecte de statistiques, informations clés pour définir les orientations stratégiques du système éducatif.

Le Premier ministre a également attiré l’attention sur la valorisation des savoir-faire culturels soutenue par l’UNESCO, ainsi que le potentiel du tourisme dans un pays doté de nombreuses richesses culturelles et naturelles. La culture comme vecteur de cohésion sociale, source d’emplois et de croissance était également à l’ordre du jour de discussions avec la Ministre de a Culture et de la communication, Mme Josette Darguste, et la Ministre du Tourisme, Mme Stéphanie Balmir Villedrouin, suite à la visite de la Directrice générale à la Citadelle Henri, le Palais Sans Souci et les édifices des Ramiers, classé site du patrimoine mondial. Parmi les champs de coopération évoqués : formation de guides touristiques à la Citadelle Henri, soutien aux artistes informels pour leur donner les moyens de monter leur atelier, accès à la culture par la musique et création d’espaces culturels pour les jeunes défavorisés.

La Directrice générale a salué la volonté du gouvernement, faisant le constat des avancées significatives depuis son dernier voyage en mars 2010, au lendemain du séisme. “Le tremblement de terre  a aussi secoué les consciences et dès le début, l’UNESCO a été mobilisé aux côtés d’Haïti. Je vois la volonté de votre Président et celle de votre gouvernement de refonder Haïti. Le programme de scolarisation gratuite est une révolution dans l’éducation. Je constate des énormes avancées et je tiens à vous assurer que nous allons accompagner ces efforts dans la durée.”  L’éducation, a-t-elle aussi souligné, doit être porteuse de valeurs civiques pour aider les jeunes à devenir des citoyens responsables, engagés dans un projet d’avenir pour leur pays.

“On veut faire connaître Haïti sous un autre angle et laisser derrière nous la vision misérabiliste” a affirmé le Ministre des Affaires étrangères et des cultes, M Pierre-Richard Casimir. “Haiti cherche à s’ouvrir au monde,” citant en exemple trois sommets internationaux organisés depuis le début de l’année. Tout au long de cette visite, la Directrice générale était accompagnée de l’Envoyée spéciale pour Haïti, la Très honorable Michaëlle Jean, et de Mme Vanessa Matignon, Ambassadrice et Déléguée permanente d’Haïti auprès de l’UNESCO.




<- retour vers Toutes les actualités