01.02.2012 - UNESCOPRESS

Aide ma main à écrire mon avenir : Projet d’alphabétisation au Sénégal lancé avec le concours de l’UNESCO et de Procter & Gamble

Le Projet d’Alphabétisation des Jeunes filles et des femmes par les technologies de l’information et de la communication, engagé par le gouvernement du Sénégal en partenariat avec l’UNESCO et la société Procter & Gamble, a été officiellement lancé à Dakar le 30 janvier dernier.

«Aide ma main à écrire mon avenir» est le slogan de ce projet dont l’ambition est de former 40,000 jeunes filles et femmes dans sept régions du pays, en mettant l’accent sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour l’acquisition de compétences en langues nationales.

«Plus qu’une discrimination positive en faveur des femmes et des filles qui, on le sait, sont les plus grandes victimes du fléau de l’analphabétisme, ce projet relève d’une démarche innovante qui consiste à intégrer les technologies de l’information et de la communication dans les apprentissages," a affirmé le Ministre de l’Enseignement élémentaire, du Moyen secondaire et des Langues nationales, M Kalidou Diallo. « Nous osons espérer que ce projet aura un impact positif réel sur la réduction de la pauvreté, l’autonomisation des femmes dans les régions d’intervention. »

Saluant l’engagement du Sénégal en matière d’éducation, la directrice du Bureau régional de l’UNESCO pour l’éducation en Afrique (BREDA), Mme Ann Therese Ndong Jatta a souligné que le projet est un exemple de «partenariat fort» entre Etat, société civile et secteur privé. Il est aussi «une belle leçon de développement» en associant méthodes classiques d’alphabétisation avec une offre de programmes basés sur les TIC. «Aujourd’hui  l’alphabétisation suppose également de pouvoir maîtriser et d’utiliser pleinement les outils informatiques, les TIC et toutes compétences utiles en matière de résolution de problèmes.»

Cette démarche s’inscrit dans la réalisation de l’objectif 4 de l’Education pour Tous relatif à l’amélioration de 50% du niveau d’alphabétisation des adultes, et notamment des femmes, d’ici à 2015. Le taux d’analphabétisme au Sénégal est supérieur à 40%.

L’accord signé avec Procter & Gamble en avril 2011, d’un montant de EU$750,000 sur une période de deux ans, prévoit notamment la formation de formateurs en alphabétisation;  des cours en face à face, des classes virtuelles ; l’apprentissage d’activités génératrices de revenus, le développement d’outils pédagogiques et de programmes éducatifs pour la radio et la télévision.




<- retour vers Toutes les actualités