28.11.2011 - ODG

À Séoul, la Directrice générale rencontre des ministres de premier plan et inaugure le Centre régional pour le patrimoine culturel immatériel

Alors que trois traditions coréennes viennent encore de s’ajouter à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel, le moment ne pouvait être mieux choisi pour l’inauguration par la Directrice générale, Irina Bokova, du Centre international d’information et de travail en réseau sur le patrimoine culturel immatériel dans la région Asie-Pacifique, à Séoul, le 28 novembre dernier.

Ce centre sera spécialisé dans le recensement, l’archivage, la mise en réseau et la sauvegarde du patrimoine immatériel de la région, en collaboration avec d’autres centres en Chine et au Japon.

« Nous vivons à l’ère de la mondialisation et plus nous serons interconnectés, plus il sera nécessaire de préserver notre patrimoine immatériel, a déclaré Mme Bokova. C’est primordial pour que les peuples gardent l’estime d’eux-mêmes et c’est une source de diversité culturelle. » Le même jour, à Séoul, la Directrice générale a rencontré le Ministre de l’environnement, Yoo Young Soo, qui a exprimé son intérêt pour la création d’un programme de stages avec l’UNESCO afin d’encourager « une coopération active par l’échange de ressources humaines ».

Le Ministre de la culture, des sports et du tourisme, M. Choe Kwang-shik, a déclaré que son gouvernement s’intéressait à l’élargissement des programmes d’éducation artistique dans les écoles primaires et du premier cycle du secondaire. À la suite d’une résolution adoptée par la Conférence générale à sa 36e session à l’initiative de la République de Corée, une semaine internationale de l’éducation artistique sera célébrée pendant la dernière semaine du mois de mai. Le Ministre a demandé à cet effet l’appui de l’UNESCO, notamment en vue de rallier d’autres pays.




<- retour vers Toutes les actualités