31.05.2012 -

Irina Bokova : le dialogue est un lien essentiel à la compréhension et au respect mutuels

© UNESCO/B.Tukhtabayev - UNESCO Director-General Irina Bokova, First Deputy Prime Minister of Libya Mr Mustafa Abushagur and Sheikh Mohamed Bin Issa Al Jaber, Founder and Chairman of MBI Al Jaber Foundation, at the International Conference “Euro-Arab Dialogue: contribution to a new humanism”, Vienna May 2012

Le 31 mai, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, était à Vienne pour participer à la Conférence internationale des commissions nationales pour l’UNESCO intitulée « Dialogue euro-arabe : contribution à un nouvel humanisme ».

La Directrice générale a ouvert la conférence au côté du Cheikh Mohamed bin Issa Al Jaber, Fondateur et Président de la Fondation MBI-Al Jaber, de M. Mustafa Abushagur, premier Vice-Premier Ministre de Libye et de M. Sebastian Kurz, Secrétaire d’État au Ministère autrichien de l’intérieur. Des représentants de plus de 40 commissions nationales ainsi que de plusieurs organisations internationales telles que l’ISESCO, l’ALECSO et la Fondation Anna Lindh ont participé aux travaux de la conférence.

Dans ses remarques liminaires, la Directrice générale a souligné l’importance du dialogue euro-arabe engagé en 2001 à l’initiative des commissions nationales tunisienne et allemande pour l’UNESCO en vue de promouvoir les principes de l’apprentissage du vivre ensemble dans le monde complexe d’aujourd’hui.

« Le dialogue est un lien essentiel à la compréhension et au respect mutuels. Il pose les fondements de la coopération et de l’action commune », a déclaré la Directrice générale. « Il ne suffit pas d’être reliés les uns aux autres. Nous devons aussi partager nos solutions, nos expériences et nos rêves au sein d’une grande communauté cimentée par les droits de l’homme et les libertés fondamentales ».

Lors d’un entretien bilatéral avec M. Mustafa Abushagur, qui s’est tenu en marge de la conférence, la Directrice générale a renouvelé l’engagement résolu de l’UNESCO envers le renforcement des capacités et le développement d’institutions démocratiques en Libye à travers l’éducation, les sciences, la culture et la communication. Le premier Vice-Premier Ministre a promis un plein soutien de son gouvernement au Bureau de projets de l’UNESCO qui doit bientôt ouvrir à Tripoli.

Durant son séjour à Vienne, la Directrice générale a également eu des entretiens bilatéraux avec M. Michael Spindelegger, Vice-Chancelier autrichien et Ministre des affaires européennes internationales, et M. Josef Ostermayer, Secrétaire d’État aux médias. Leurs échanges ont porté sur la promotion de la liberté de la presse, du dialogue interculturel, de l’éducation pour tous et du développement durable, ainsi que sur l’action de l’UNESCO dans ces domaines, en particulier dans les pays de la région arabe. La Directrice générale a invité instamment l’Autriche à prendre une place de premier plan lors du Sommet Rio + 20 et à contribuer à promouvoir le rôle de la science et de la culture dans le développement durable.

 

 




<- retour vers Toutes les actualités