05.12.2013 - ODG

Irina Bokova plaide pour l'UNESCO devant le Groupe parlementaire multipartis de la Chambre des Communes du Royaume Uni

© UNESCO/D. Lynch - Director-General met with the Rt Hon Alan Duncan MP, United Kingdom Minister of State for International Development in December 2013

© UNESCO/D. Lynch - Irina Bokova met with Lord Hannay in the Houses of Parliament, United Kingdom, 5 December 2013

Le 5 décembre, devant le Groupe parlementaire multipartis de la Chambre des Communes du Royaume-Uni sur l’Organisation des Nations Unies, la Directrice générale Irina Bokova a mis en avant la valeur ajoutée que représente l'UNESCO pour le Royaume-Uni, ainsi que sa vision et ses priorités pour l’avenir de l'UNESCO.

«L'UNESCO ne fournit pas d'aide financière au développement - elle travaille à créer les conditions du développement durable », a déclaré la Directrice Générale. «Le rôle de l’UNESCO n’est pas de maintenir la paix, mais de la faire durer. Ce travail est essentiel, et pour cela nous avons besoin que l’UNESCO soit plus solide, plus performante".

La Directrice Générale a souligné l’importance de l’action de l’UNESCO à travers l'éducation, la culture, les sciences, la communication et l'information dans le renforcement des valeurs et des objectifs communs, y compris pour le Royaume-Uni.

Par exemple, promouvoir l'égalité des sexes par l'éducation et la protection de la liberté d'expression et la sécurité des journalistes sont des priorités partagées, de même que la sauvegarde du patrimoine culturel et la mobilisation du pouvoir des sciences. Irina Bokova a remercié la Commission nationale du Royaume-Uni pour son travail pionnier dans la mise en valeur des bénéfices que le pays tire de son adhésion à l'UNESCO, et attend avec intérêt de partager cette expérience avec d'autres Commissions nationales.

La Directrice Générale a insisté sur son engagement à poursuivre la réforme de l'Organisation, à recentrer encore davantage ses objectifs et améliorer ses actions et leur impact en réponse aux besoins des États membres.*** "Pour cela, nous avons besoin de l'engagement de chaque État membre - le Royaume-Uni a contribué à créer l'UNESCO , inspiré par une vision claire de la paix, et nous avons besoin d' une vision semblable aujourd'hui", a déclaré la Directrice Générale.

La réunion qui s'est tenue au Parlement, ouverte et présidée par Lord Hannay et suivie d'une présentation par le Président de la Commission nationale du Royaume-Uni, le professeur John W. Morgan sur le récent rapport «La Valeur ajoutée de l'UNESCO pour le Royaume-Uni". L’Ambassadeur Matthew Sudders, Délégué permanent du Royaume-Uni auprès de l'UNESCO, a ensuite parlé des réalisations de la réforme de l'UNESCO en exprimant la reconnaissance le gouvernement britannique pour les changements accomplis.

Le Groupe parlementaire sur l'Organisation des Nations Unies (ONU) de la Chambre du Parlement est un groupe multipartis soutenant les objectifs et les idéaux de l'Organisation des Nations Unies.

Au cours de sa visite, la Directrice Générale a également rencontré son Excellence Alan Duncan député, ministre d'État du Royaume-Uni pour le développement international.

Irina Bokova a examiné les résultats de la Conférence Générale avec le ministre d'Etat, en termes de programmes et d’implications financières, et a rappelé sa détermination à aller de l’avant dans les réformes de l'Organisation. Le ministre d'Etat a salué les résultats obtenus et les améliorations nettement visibles, en encourageant la Directrice Générale à continuer dans ce sens, y compris dans l’évaluation de l'efficacité de toutes les activités et programmes de l’Organisation.




<- retour vers Toutes les actualités