18.06.2010 - ODG

Première visite officielle de la Directrice générale en Ouganda

© UNESCO/Tosin Animashawun - Irina Bokova visite le site des Tombes des Rois du Buganda à Kasubi avec Mme Geraldine Namirembe Bitamawire, Ministre de l'éducation et des sports de l’Ouganda et Présidente de la Commission nationale ougandaise pour l'UNESCO, et Mme Elizabeth Paula Napeyok, Délégué permanent de l'Ouganda auprès de l'UNESCO

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, est arrivée en Ouganda le vendredi 18 juin 2010, lors de sa première visite officielle à ce pays depuis sa prise de fonctions en novembre 2009.

La Directrice générale a été reçue par M. Yoweri Museveni, Président de la République d’Ouganda, avec lequel elle s’est longuement entretenue de la coopération entre l’Ouganda et l’UNESCO, en particulier dans le domaine de la culture. Ils ont souligné l’importance de préserver les sites culturels préhistoriques du pays, ainsi que les langues africaines, notamment les langues en péril. La Directrice générale a assuré le Président Museveni que l’UNESCO continuerait de tout mettre en œuvre pour assurer la restauration des Tombes des Rois du Buganda, à Kasubi. Elle l’a également informé de la décision récente du Fonds africain du patrimoine mondial d’allouer la somme de 50.000 dollars à ce projet.

Irina Bokova a remercié le Président Museveni pour la générosité avec laquelle son pays avait accueilli la Conférence régionale, ainsi que la Consultation régionale sur la préparation du Projet de programme et budget pour 2012-2013, soulignant leur importance. Elle lui a également fait part de la priorité qu’elle accorde personnellement, ainsi que l’UNESCO, au continent africain.

La Directrice générale Irina Bokova a aussi rencontré Mme Géraldine Namirembe Bitamawire, Ministre de l’éducation et des sports, et Présidente de la Commission nationale de l’Ouganda pour l’UNESCO.

Durant leur entretien, elles ont évoqué la coopération entre l’UNESCO et l’Ouganda, mettant l’accent sur les domaines dans lesquels l’Ouganda souhaite que la coopération soit renforcée, c’est-à-dire une éducation de qualité, la formation des enseignants, la création de Chaires UNESCO dans différents domaines, la jeunesse et les centres de médias communautaires. Mme Namirembe Bitamawire a également fait part de l’intention de son pays de proposer la création d’un centre de gestion de l’eau pour l’Afrique sub-saharienne, sous l’égide de l’UNESCO.

Irina Bokova a assuré la Ministre de la volonté de l’UNESCO de travailler avec l’Ouganda, et de le soutenir dans sa mise en œuvre de tous les projets évoqués, en particulier par le biais de son Bureau régional à Nairobi. La Directrice générale a aussi informé la Ministre Namirembe Bitamawire de plusieurs projets qu’elle souhaite lancer en faveur de l’Afrique, notamment sur l’enseignement et la formation techniques et professionnels.




<- retour vers Toutes les actualités