31.10.2010 - ODG

Irina Bokova participe à un gala de charité pour les enfants en détresse

© Susanne Weiland

À l’invitation de Mme Ute-Henriette Ohoven, Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO pour l’éducation des enfants en détresse, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a assisté au Gala de charité annuel pour les enfants en détresse, organisé à Düsseldorf le samedi 30 octobre 2010.

Le Gala est une grande fête de charité internationale qui rassemble d’éminentes personnalités du monde des arts, des affaires et de la diplomatie, lesquelles se réunissent pour soutenir le Programme de l’UNESCO pour l’éducation des enfants en détresse. Les fonds collectés durant ce Gala permettent à l’UNESCO de mettre en œuvre des projets d’éducation dans de nombreux pays en développement, tels que le Cambodge, le Costa Rica, l’Équateur, le Sénégal et bien d’autres.


Dans l’allocution qu’elle a prononcée pour ouvrir le Gala de charité, la Directrice générale a mis l’accent sur les droits de tous les enfants, notamment le droit à la survie, à la protection et à l’éducation. « Ces droits sont consacrés par la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, l’instrument juridique le plus universellement ratifié », a-t-elle déclaré avant d’ajouter : « Plus de huit millions d’enfants de moins de cinq ans meurent chaque année, soit 22 000 par jour. Près de 70 millions d’enfants ne sont pas inscrits à l’école primaire, et ce n’est pas un hasard. Cela est dû au fait qu’ils vivent dans une extrême pauvreté, appartiennent à une minorité ethnique, sont handicapés ou habitent dans des lieux reculés sans possibilité de recevoir une éducation [...]».


Mme Irina Bokova a souligné que l’UNESCO s’activait énergiquement afin que l’éducation soit reconnue comme un facteur essentiel pour la réduction de la pauvreté, l’amélioration de la santé infantile et maternelle, la lutte contre le VIH et le SIDA, et l’autonomisation des filles et des femmes.


Pour conclure, la Directrice générale a déclaré ce qui suit : « le Programme pour l’éducation des enfants en détresse s’emploie à offrir des possibilités d'apprentissage et un meilleur avenir à certains des enfants les plus défavorisés dans le monde. Depuis 1992, des alliances conclues avec plus de 379 projets novateurs dans 97 pays ont amélioré la vie d’enfants des rues, d’enfants soldats, de jeunes réfugiés et d’enfants déplacés par suite de conflits et de catastrophes naturelles ».




<- retour vers Toutes les actualités