29.10.2010 - ODG

Irina Bokova, docteur honoris causa de l’Université St Cyrille et St Méthode

© Université St. Cyrille et St. Méthode - Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, et Plamen Legkostup, recteur de l'Université St. Cyrille et St. Méthode de Veliko Tarnovo (Bulgarie), lors de la cérémonie de remise du titre docteur honoris causa à Mme Bokova le 29 octobre 2010.

« En me discernant le titre de docteur honoris causa, l’Université St Cyrille et St Méthode rend hommage à l’Organisation que je dirige : l’UNESCO », a déclaré Irina Bokova, lors de la cérémonie solennelle organisée en son honneur, le 29 octobre 2010, à Veliko Tarnovo, ancienne capitale bulgare.

La Directrice générale a reçu cette distinction pour sa contribution au développement des politiques éducatives et à la préservation du patrimoine mondial. « A l’échelle internationale, l’UNESCO est la seule institution qui œuvre au progrès de l’humanité par le biais de l’éducation, de la culture et des sciences. Ce sont les piliers principaux de la société, sous toutes les longitudes et toutes les latitudes », a déclaré Irina Bokova.

Dans son discours prononcé en présence du recteur Plamen Legkostup, du maire de Veliko Tarnovo, Roumen Rashev, ainsi que de nombreux professeurs et étudiants de l’Université de Veliko Tarnovo, Irina Bokova a exposé sa vision de l’humanisme pour le 21e siècle et le rôle que l’UNESCO est appelée à jouer dans son édification : « Le nouvel humanisme est une étique de la solidarité internationale, c’est aussi un engagement quotidien pour défendre la dignité de chaque individu, ses droits fondamentaux et plus particulièrement ceux de jouir de la liberté, du savoir et du bien-être. Telles sont les composantes essentielles du mandat de l’UNESCO ».

 




<- retour vers Toutes les actualités