10.08.2007 -

Les journalistes israéliens invités à participer à des séminaires sur le journalisme de paix

Quelles leçons peut-on tirer du traitement médiatique de la guerre en Irak et au Liban ? Comment améliorer le traitement des conflits et des processus de paix au Moyen-Orient ?

En partenariat avec FAIR Media (Center for the Study of Conflict, War and Peace Coverage) du Collège académique de Netanya, le Forum des médias israélo-palestinien (FMIP), créé à Jérusalem avec le financement de l'UNESCO, va organiser trois séminaires consacrés à ces questions, ainsi qu'aux problèmes posés par le traitement des conflits et aux stratégies alternatives comme le journalisme de paix. Les séminaires seront axés sur les aspects pratiques et professionnels du traitement de la dernière guerre du Liban, de la guerre en Irak et du conflit israélo-palestinien. Des journalistes israéliens (presse, radiotélévision, médias en ligne) et des étudiants en journalisme intéressés par ces questions seront invités à participer aux séminaires en septembre et octobre 2007 au campus du Collège académique de Netanya, près de Tel-Aviv.

 

Lancé dans les années 1970 par le politologue norvégien Johan Galtung, le journalisme de paix est une stratégie professionnelle destinée à développer des représentations médiatiques, des constructions de la réalité et une conscience critique différentes.

 

Le journalisme de paix propose de replacer les faits dans un contexte plus large et plus juste, plutôt que de se soumettre aux intérêts partisans, politiques et économiques. En remontant aux sources des conflits pour permettre au public de mieux comprendre les évènements, le journalisme de paix recherche les causes des conflits et les solutions dans chaque camp ; il donne la parole à toutes les parties impliquées ; il s'intéresse au conflit lui-même sans opposer les parties ; il fait le lien entre les journalistes, leurs organisations et leurs sources, le traitement qu'ils font du conflit et les répercussions qui en découlent ; il amène enfin un discours plus modéré sur la non-violence et une créativité dans la pratique quotidienne des journalistes.

 

C'est dans ce cadre que les séminaires prévus traiteront de techniques professionnelles pour un traitement des conflits favorable à la paix, notamment :

  • développer une conscience critique des contraintes, des préjugés, des perspectives et des possibilités dans le traitement des conflits, de la guerre et de la paix ;
  • renforcer les compétences des journalistes dans l'analyse des situations et des processus ;
  • développer une approche impartiale des questions culturelles, religieuses et idéologiques ;
  • étudier et promouvoir d'autres modèles de cadrage et de production ;
  • mettre au point un modèle pour des forums de journalistes de ce type dans d'autres zones de conflit dans le monde.

Dans le cadre de son mandat pour faciliter la libre circulation de l'information et aider les médias indépendants dans les situations de conflit et de post-conflit, l'UNESCO a créé en 1998 le Forum des médias israélo-palestinien (FMIP). Ce projet est issu d'une conférence qui s'était tenue, à l'initiative du gouvernement grec, à Rhodes en juillet 1998 et qui avait réuni une centaine de professionnels des médias israéliens et palestiniens. Il avait pour objectif de stimuler le dialogue et la coopération entre journalistes israéliens et palestiniens, d'améliorer les capacités professionnelles en ce qui concerne la façon de traiter les situations, événements et problèmes de préoccupation ou d'intérêt communs, et de prendre toutes actions qu'exigeront les circonstances chaque fois que la liberté de la presse et la liberté de mouvement des journalistes seront en danger.

 

Bien que le bureau reste ouvert pendant cette période difficile, le FMIP a suspendu ses activités publiques et les échanges sont strictement informels. La perspective d'une ouverture au dialogue des médias dans la région pourrait permettre à l'UNESCO de relancer ces activités.




<- retour vers Toutes les actualités