12.11.2010 -

Les propositions d'inscription au Registre de la Mémoire du monde à l'ordre du jour d'une réunion en Tunisie

Une réunion du Comité national tunisien du programme Mémoire du monde de l'UNESCO s'est tenue la semaine dernière à Tunis pour examiner les propositions d'inscription des pays du Maghreb sur le Registre international, ainsi que les actions à mener pour promouvoir plus largement le patrimoine documentaire de la Tunisie.

Les Archives nationales de Tunisie sont la première institution du Maghreb à proposer l'inscription sur le Registre international du programme Mémoire du monde de l'UNESCO du <a href="ev.php?URL_ID=29904&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201">fonds d'archives sur la course et les relations internationales de la Régence de Tunis aux XVIIIe et XIXe siècles</a>. A cette époque, la course était intimement liée aux relations internationales et jouait un grand rôle politique en Méditerranée. Ce fonds contient des documents uniques, tels que des listes détaillées des captifs européens, donnant leurs origines sociales et ethniques dans leurs pays d'origine, les biographies de certains d'entre eux, ainsi que leur carrière professionnelle voire politique durant leur captivité dans la Régence de Tunis.

 

Les participants à la réunion de Tunis ont convenu d'organiser en mai 2011 un événement sur l'histoire de la course et les relations internationales. La réunion a par ailleurs permis de commencer à dresser l'inventaire du patrimoine documentaire tunisien, avec pour objectif la création du Registre national de la Mémoire du monde et la promotion de ce patrimoine dans le monde entier. Ce patrimoine comprend des journaux et autres publications du Centre national de documentation, le fonds de parchemins de la Bibliothèque nationale, des émissions télévisées sur le patrimoine et l'artisanat à la fin du XXe siècle et des émissions radiophoniques sur des personnalités célèbres. Les participants ont également rappelé les besoins en formation dans les secteurs de la restauration de manuscrits, la numérisation et l'archivage électronique.

L'UNESCO a mis en place le programme Mémoire du Monde en 1992, afin de promouvoir la conservation des collections d'archives et de bibliothèque partout dans le monde et d'en assurer la plus large diffusion. Les comités régionaux sont des structures coopératives qui proposent un mécanisme de coopération dépassant l'échelon national, dans le but de poursuivre les objectifs du programme.




<- retour vers Toutes les actualités