25.10.2013 - UNESCO Office in Dakar

Les Ministres soutiennent l’Initiative Big Push pour accélérer les progrès éducatifs

Le Ministre angolais de l'Education au milieu, entouré des officiels lors de l'ouverture de la réunion des ministres @UNESCO/Agnes Thomasi

Les Ministres et Vice Ministres de l’éducation et des représentants de 17 pays africains de même que des partenaires EPT reconnaissent la valeur ajoutée que constitue l’initiative d’accélération pour « booster » la mise en œuvre de leurs plans éducatifs.

Durant la 2e réunion régionale à Luanda, Angola du 18 au 22 octobre 2013, ils ont adopté à l’unanimité, la recommandation de Luanda aux Ministres de l’Education en Afrique. Cette recommandation porte notamment sur la nécessité de :

  1. Adopter le cadre d’accélération du Big Push et prendre le lead pour sa mise en oeuvre au niveau national;
  2. Mettre en place des mécanismes de suivi et de “reporting” sur le processus d’accélération au niveau national;
  3. Endosser et soumettre les rapports sur l’évolution en EPT au Comité régional de Coordination EPT qui les soumettra à son tour au Comité international de pilotage;
  4. S’engager et susciter un engagement soutenu en faveur d’une approche participative et inclusive en matière de partenariat pour le développement et la mise en oeuvre du cadre d’accélération EPT au niveau régional;
  5. Mobiliser, au plan national, des ressources disponibles auprès les partenaires traditionnellement impliqués dans l’EPT ou autres.

Lors du lancement de l’Initiative Big Push à Dakar en mars 2013, les pays suivants s’y ont engagé : Angola, Tchad, Côte d’Ivoire, Lesotho, Niger, Sénégal, Swaziland, et Zambie. Ils ont déjà développé leurs cadres d’accélération nationaux EPT.

Sept mois plus tard, la 2e Réunion régionale était organisée par le Gouvernement de l’Angola et l’UNESCO à Luanda, Angola, du 18 au 22 octobre 2013 avec un segment technique de trois jours et une session ministérielle de deux jours.

11 nouveaux pays engagés

La réunion a pris connaissance des progrès accomplis par les pays de la première phase. Elle a été l’occasion, pour le second groupe de pays (au nombre de 11) qui s’apprêtent à se joindre à l’Initiative, de partage d’expériences et de formation sur l’élaboration d’un cadre d’accélération.

Ces pays sont : le Burkina Faso, le Cameroun, la RD du Congo, le Kenya, le Libéria, Madagascar, le Rwanda, Sao Tomé and Príncipe, la Gambia, le Togo et l’Ouganda.

La réunion régionale de Luanda a permis aussi d’échanger sur la feuille de route pour l’Afrique sub-saharienne dans le cadre des revues EPT à effectuer en préparation au Forum Mondial sur l’Education prévu à Séoul (République de Corée) en 2015. Elle a également permis de contribuer à la définition de l’agenda éducatif Post 2015 et de lancer le Second Rapport Mondial sur l’Education des Adultes (GRALE).




<- retour vers Toutes les actualités