10.02.2011 - ODG

Le Maroc réitère son soutien aux programmes de l’UNESCO

© UNESCO - La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, rencontre Khalid Naciri, Ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement marocain, lors de sa visite officielle au pays le 9 février 2011

© UNESCO - La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, rencontre Bensalem Himmich, Ministre de la culture du Maroc, lors de sa visite officielle au pays le 9 février 2011

Dans le cadre d’une série de rencontres avec les hautes autorités tenues à Rabat le 9 février 2011, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, s’est entretenue avec les Ministres marocains de la communication, de la culture et de l’environnement pour envisager les différents projets de coopération future.

M. Khalid Naciri, Ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement, a rappelé l’engagement du Maroc  « dans un processus de démocratisation depuis un certain nombre d’années ». Irina Bokova a souhaité réaffirmer son attachement indéfectible à la liberté de la presse et le mandat de l’UNESCO pour la défendre. Le ministre a notamment souligné sa coopération avec la chaire UNESCO en Communication pour atteindre les standards internationaux en matière de développement de la communication et de l’information avec l’accent sur la formation des journalistes.

La ratification de la Convention de l’UNESCO sur la diversité des expressions culturelles (2005) va renforcer le rôle de l’UNESCO en matière d’exportation et d’importation de biens culturels, souligne le Ministre de la culture, M. Bensalem Himmich. Elle constitue une avancée concrète de l’utilisation de la culture comme levier du développement, particulièrement en Afrique, priorité de l’Organisation.

Dans la droite ligne des discussions engagées la veille, les autorités marocaines et la Directrice générale se sont appliquées à préciser les projets de coopération future dans le domaine des sciences et de la recherche. Mme Amina Ben Khadra, ministre des énergies, des mines et de l’environnement, a exprimé son désir d’une coopération renforcée avec l’UNESCO. L’Organisation joue en effet un rôle stratégique dans la formation aux métiers liés à l’économie verte et aux énergies renouvelables. Le dernier forum international sur l’éducation pour le développement durable, à Doha, avait permis de rappeler l’engagement de l’Irina Bokova sur ces sujets.

Mme Bokova a conclu sa visite officielle par une visite guidée de l’école du Réseau des Ecoles associées de l’UNESCO, d’Ibn Battouta par la secrétaire d’état à l’enseignement, Mme Latifa Abida.




<- retour vers Toutes les actualités