13.07.2010 -

« Mon premier élève, ce fut ma mère », déclare un membre du jury à la Directrice générale de l’UNESCO

Lors d’un déjeuner de travail, le 8 juillet, avec le jury des Prix internationaux d’alphabétisation UNESCO Roi Sejong et Confucius, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, a réitéré l’importance capitale qu’elle accorde à l’éducation des femmes, notamment à l’alphabétisation.

Les cinq professionnels de l’alphabétisation venaient de se réunir pour sélectionner les lauréats des Prix annuels d’alphabétisation UNESCO Roi Sejong et Confucius, parrainés par le gouvernement de la République de Corée et la République populaire de Chine. 

Kim Shinil, ancien ministre de l’Éducation de la République de Corée, a parlé de la période pendant laquelle, enseignant en 5e année, il apprenait à lire à cinq personnes analphabètes. « Mon premier élève, » s’est-il souvenu, « ce fut ma mère. » Il a expliqué qu’à cette époque, en particulier quand on vivait à la campagne, pour sortir de l’analphabétisme, il suffisait de savoir lire et écrire son nom et son adresse. Aujourd’hui, avec les téléphones mobiles et les ordinateurs, ce n’est plus la même chose.

Sylvia Schmelkes, présidente du jury 2010, a souligné qu’aujourd’hui l’alphabétisme incluait la capacité à créer des emplois et à entreprendre des transformations personnelles et sociales. Shi Shuyun, ambassadeur de Chine auprès de l’UNESCO, a déclaré que les villageois chinois apprennent à calculer le pourcentage des émissions de carbone dans leur environnement. Norbert Nikiama, du Burkina Faso, a fait des commentaires concernant le nombre élevé de participants (63). Zhou Nanzhao, de l’Institut international de l’éducation rurale, a parlé de l’urgente nécessité d’atteindre les femmes vivant dans les régions rurales. Abdelwahid Yousif, du Soudan, a déclaré que les Prix d’alphabétisation étaient à la fois des outils permettant de renforcer la sensibilisation du grand public et le moyen de partager les bonnes pratiques au niveau international. 

Mmantsetsa Marope, Directeur de la Division de pour la promotion de l’éducation de base à l’UNESCO, a déclaré que l’Organisation documente les bonnes pratiques, se focalise sur tout ce qui est de nature à faciliter l’alphabétisation, et organise un forum en ligne à l’attention des experts et professionnels.

Les Prix d’alphabétisation de l’UNESCO 2010 seront décernés le 8 septembre au Siège de l’UNESCO, à Paris.

 




<- retour vers Toutes les actualités