24.04.2015 - UNESCO Office in Dakar

De nouvelles structures informatiques dans trois grandes universités d’Afrique de l’Ouest

Salle d'accès à internet rénovée et équipée par le projet PADTICE, Université d'Abomey-Calavi, Bénin© UNESCO

Trois grandes universités d’Afrique de l’Ouest, à savoir la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Burkina Faso, ont bénéficié de plateformes et infrastructures informatiques, à travers le Projet d’Appui au Développement par les Technologies de l’Information et de la Communication pour le Renforcement de la qualité de l’Enseignement Supérieur (PACTICE).

Ce projet est mis en œuvre à travers un partenariat d’exécution UNESCO-UEMOA, financé par l’UEMOA et mis en œuvre par l’UNESCO.

L’inauguration et la remise officielle des travaux d’infrastructures réseaux et de matériel et plateformes informatiques déployées aura lieu du 27 au 29 avril 2015. En collaboration avec les états et partenaires concernés, trois cérémonies sont organisées et se dérouleront comme suit :

  • Le 27 avril 2015 à l’Université Houphouët Boigny d’Abidjan en Côte d’Ivoire, *
  • Le 28 avril 2015 à l’Université d’Abomey à Cotonou au Bénin et,
  • Le 29 avril 2015 à l’Université de Ouagadougou au Burkina Faso.

Dans chacun de ces pays bénéficiaires, la cérémonie d’inauguration et de remise officielle est placée sous le patronage de la Directrice Générale de l'UNESCO, du Président de la Commission de l'UEMOA et sous la présidence du Ministre de l’Enseignement supérieur. L’UNESCO sera représentée par la Directrice du Bureau régional de l’UNESCO, Mme Ann-Therese Ndong-Jatta et l’UEMOA et le Président de la Commission de l’UEMOA par le Commissaire du Département de Développement Humain, M. Seydou Sissouma.

 « Nous sommes heureux de contribuer au renforcement de la capacité de ces universités en infrastructures informatiques de qualité en mettant de nouveaux matériels et infrastructures à la disposition des enseignants, des étudiants et de l’administration de ces trois grandes universités » affirme la Directrice du Bureau régional de l’UNESCO à Dakar. « Je suis certaine que cette action contribuera pas seulement à l’amélioration des missions et services des universités mais qu’elle jouera également un rôle important dans l’intégration régionale des Etats-membres de l’UEMOA », ajoute-t-elle.

Un soutien aux réformes universitaires

Le PADTICE a pour objectif de soutenir les établissements d’enseignement supérieur de l’espace UEMOA dans la mise en œuvre de la réforme Licence-Master-Doctorat, d’en améliorer la qualité par l’appropriation des Technologies de l’Information et de la Communication et de soutenir la création d’un espace technologique intégré de l’enseignement supérieur en Afrique de l’Ouest.

Il inclut la mise à disposition de ces universités, de plateformes informatiques pour le renforcement de la gouvernance académique, de la pédagogique, et de la gestion et de partage de données et de connaissances entre les universités membres des huit pays membres.

Le projet est structuré en trois composantes spécifiques ainsi qu’il suit :

  • Le développement des infrastructures physiques et virtuelles des TIC ;
  • Le renforcement des équipements et matériels informatiques et de télécommunications des universités ;
  • Le renforcement des capacités dans l’utilisation des TIC et l’assurance qualité.

Un partenariat élargi

Financé par l’UEMOA à hauteur de 5,8 milliards de FCFA et coordonné par le Bureau régional de l’UNESCO à Dakar, le PADTICE a été lancé en février 2011. La supervision de la mise en œuvre du projet est assurée par un Comité de pilotage régional composé de représentants de l’UEMOA, de l’UNESCO et des universités concernées.

Le projet est mis en œuvre sur l’ensemble des huit pays de l’UEMOA : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo.

Le PADTICE se focalise essentiellement sur les huit principales universités suivantes :

  • l’Université d’Abomey Calavi de Cotonou, Bénin ;
  • l’Université Abdou Moumouni de Niamey, Niger ;
  • l’Université Amilcar Cabral de Bissau, Guinée-Bissau ;
  • l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal ;
  • l’Université Félix Houphouët Boigny à Abidjan, Côte d’Ivoire ;
  • l’Université de Ouagadougou, Burkina Faso ;
  • l’Université de Lomé, Togo ;
  • l’Universités de Bamako, Mali.

Des cérémonies similaires sont prévues dans les cinq autres universités au cours de cette année.

* L'inauguration en Côte d'Ivoire a été finalement reportée en juin 2015.




<- retour vers Toutes les actualités