12.10.2016 - ODG

La Norvège et l’UNESCO ouvrent un nouveau chapitre de coopération

© UNESCO/Ignacio Marin

Le 11 octobre 2016, l’UNESCO et la Norvège ont conclu un nouvel Accord-cadre qui établit les bases d’une coopération accrue et prévoit une contribution extrabudgétaire d’un montant de 88 500 000 couronnes norvégiennes (environ 11 millions de dollars des États-Unis) au profit de l’Organisation.

Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, s’est vivement félicitée du soutien remarquable apporté par la Norvège à l’Organisation : « Ce nouvel Accord de coopération en matière de programmes marque un tournant décisif dans l’histoire de notre coopération de longue date avec la Norvège. Il témoigne de l’attachement ardent de ce pays aux valeurs de l’UNESCO. J’y vois aussi une marque de confiance à l’égard des initiatives de réforme de l’Organisation et de sa capacité à mettre en œuvre des programmes de qualité pour ses États membres », a déclaré la Directrice générale.

« La Norvège est un des plus grands porte-drapeaux de l’UNESCO et un chef de file important dans nombre de domaines essentiels de notre action – de la protection du patrimoine culturel à l’éducation de qualité, de la sécurité des journalistes à la consolidation d’un multilatéralisme moderne et plus efficace. Votre foi en l’Organisation, qui se matérialise par l’augmentation de votre contribution volontaire, assortie d’une affectation des ressources purement indicative, est essentielle », a-t-elle ajouté.

S. E. Mme Elin Ostebo Johansen, Ambassadrice et Déléguée permanente de la Norvège auprès de l’UNESCO, a félicité la Directrice générale pour sa direction efficace et a souligné que son gouvernement était satisfait de travailler en étroite collaboration avec l’Organisation dans de nombreux domaines importants. À cet égard, Mme Bokova a souligné combien il était important et opportun de mettre l’accent sur de nouveaux domaines prioritaires dans l’Accord de coopération en matière de programmes, comme le renforcement de l’action de l’UNESCO pour la protection de la culture et la promotion du pluralisme culturel en cas de conflit armé ou de catastrophe naturelle, et a fait observer que la contribution de la Norvège renforcerait la réponse de l’UNESCO au Programme 2030 à travers les domaines programmatiques convenus.

L’Accord de coopération en matière de programmes pour 2016 prévoit que ces derniers mettent l’accent sur l’aide apportée aux États membres en vue de la mise en place de systèmes éducatifs qui favorisent un apprentissage tout au long de la vie pour tous à la fois inclusif et de grande qualité ; l’autonomisation des apprenants afin qu’ils soient des citoyens du monde créatifs et responsables ; la conduite et la coordination de l’agenda Éducation 2030 par le biais de partenariats et d’activités de suivi et de recherche ; l’amélioration de la gouvernance et la promotion de la coopération intergouvernementale pour la gestion et la protection des océans et des zones côtières dans l’intérêt des États membres ; le renforcement de l’action de l’UNESCO pour la protection de la culture et la promotion du pluralisme culturel en cas de conflit armé ou de catastrophe naturelle ; et la promotion de médias pluralistes, libres et indépendants.




<- retour vers Toutes les actualités