10.05.2012 -

Paharpur : un village célèbre son patrimoine mondial en présence de la Directrice générale

© UNESCO/Cynthia Guttman - Student dancers who performed for the Director-General upon her arrival in Paharpur, and with Member of Parliament Dr Akram Chowdhury (left of the Director-General), local officials and experts.

En cette journée du 10 mai, tandis que l’hélicoptère descendait sur un fascinant patchwork de rizières, d’étangs et de villages à perte de vue, la population de Paharpur s’était réunie pour accueillir par des danses, des chants et des fleurs le premier Directeur général de l’UNESCO à rendre visite à leur site inscrit au patrimoine mondial.

C’est ici, à quelque 300 kilomètres au nord de la capitale du Bangladesh, qu’au 6e siècle l’empereur Dharmapala de la dynastie Pala fit édifier le deuxième plus grand monastère au sud de l’Himalaya.

La Directrice générale a parcouru le temple cruciforme aux dimensions colossales décoré à sa base de plaques de terre cuite représentant des divinités et des motifs métaphoriques empruntés à la nature. Dans le musée adjacent au site, elle a admiré des sculptures en pierre, des plaques, des pièces en cuivre et autres objets, vestiges de ce qui fut autrefois un centre renommé de la religion et des études bouddhiques. Les fouilles qui y ont débuté en 1789 ont continué par intermittence jusqu’à ce jour.

Une campagne internationale de sauvegarde a été lancée en 1985, année où le site a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial, et s’est poursuivie jusqu’en 2001. « C’est le monument le plus spectaculaire du Bangladesh », a déclaré Safiqul Islam, Directeur général du Département d’archéologie. « Nous sommes aujourd’hui confrontés à des problèmes de drainage et de salinité. Il nous faut augmenter notre niveau d’expertise scientifique afin de mieux gérer et protéger le site », a-t-il ajouté en appelant l’UNESCO à renforcer son soutien.

En raison d’un manque d’infrastructures de base, peu de visiteurs ont la chance de visiter le site. Néanmoins, « les habitants de Paharpur sont animés par un fort sentiment communautaire et savent que le site est un grand atout », a affirmé le docteur Akram Chowdhury, député de la région.

« C’est la première fois qu’un responsable de l’UNESCO vient à Paharpur, et nous espérons que cette visite sera un encouragement à mieux gérer les sites du patrimoine culturel », a encore dit M. Islam.

Mme Bokova a félicité les responsables locaux pour leur engagement en faveur du patrimoine mondial. « Ce site possède une valeur pour toute l’humanité et nous vous aiderons à garantir sa protection durable. »

 




<- retour vers Toutes les actualités