14.12.2015 - UNESCO Office in Dakar

Présentation des résultats du projet sur la formation des enseignants en Guinée-Bissau

@UNESCO/A.Yonemura

Le Ministère de l'Education Nationale de la Guinée-Bissau a organisé, le 8 décembre 2015 à Bissau, en Guinée-Bissau, une cérémonie pour célébrer les résultats d'un projet de l'UNESCO sur l'amélioration des systèmes de formation initiale et continue des enseignants.

La cérémonie a rassemblé des cadres du Ministères, une équipe d'experts et de conseillers en formation des enseignants et une équipe d'experts en matière de bilinguisme, ainsi qu'un large éventail d'acteurs de l'éducation de la société civile et des partenaires de l'éducation, notamment l'UNICEF, la Banque Mondiale, la Fondation Fé e Cooperação (FEC), l'Ambassade du Portugal, les syndicats d'enseignants, etc.

«Le grand nombre d'enseignants non qualifiés dans le système d'éducation de base en Guinée-Bissau est principalement dû à l'interruption du système de formation des enseignants pendant les périodes de tension politique. Le résultat est l'intégration de nombreux enseignants sans formation initiale adéquate dans le système », a déclaré Ann Therese Ndong-Jatta, Directrice du Bureau Régional de l'UNESCO à Dakar.

Le projet de l'UNESCO a mis l’accent sur l'assistance au Ministère de l'Éducation de la Guinée-Bissau pour remédier à cette situation grâce à l'amélioration des systèmes de formation initiale et continue des enseignants. L'UNESCO a mis en œuvre le projet de 2009 à octobre à 2015 grâce au soutien financier, d’une valeur de 1,6 million dollars des Etats-Unis, du gouvernement italien.

Objectifs du projet

Akemi Yonemura, Spécialiste de Programme à l'UNESCO à Dakar a présenté la mise en œuvre du projet de l'UNESCO et a souligné la nécessité d'une collaboration accrue entre les partenaires pour mettre à profit les acquis du projet.

Le projet a été conçu pour soutenir la reconstruction du système éducatif de la Guinée-Bissau en mettant l'accent sur deux problématiques importants liés à:

i) l’amélioration de la qualification des enseignants, et

ii) la mise en place d'un système d'examen national en tant qu’outil de suivi et de gestion de la qualité des apprentissages.

Au cours de la mise en œuvre, le projet a également été adapté à des questions essentielles, telles que l'enseignement bilingue, en faveur des locuteurs créoles, constituant la majorité de la population dans le pays.

Le projet a contribué à:

  1. l’amélioration des modules de formation des enseignants en service et des compétences des enseignants (classes 1 à 6);
  2. L’Introduction pilote de l'enseignement bilingue en créole et portugais (classes 1 et 2);
  3. L’amélioration de la qualité de la formation initiale des enseignants (classes 1 à 6); et
  4. Le renforcement des capacités nationales

Lors de la cérémonie, la coordinatrice du projet, Marcelina Santos Ba, a présenté chacune des activités et a souligné la manière dont le projet a, dans le but d’améliorer la qualité de l'éducation, révisé le contenu des modules de formation des enseignants en service au niveau des classes 1 à 6, financés par les projets de l'UNESCO et de la Banque Africaine de Développement (BAD),

Cinq experts techniques nationaux (travaillant tous dans le système éducatif) ont revu et harmonisé ces modules et guides (mathématiques, portugais, expression, science intégrée et pédagogie). Ils ont travaillé sous les orientations et l’appui direct de l'assistant technique et conformément à la réforme curriculaire en cours et à l’approche basée sur les compétences adoptée, tout en prenant en compte le contexte socio-culturel dans le pays et les questions de genres. Grâce à ce processus de révision, leurs capacités en matière de conception et d’harmonisation de modules de formation ont été fortement renforcées, ce qui contribue au renforcement des capacités des institutions de formation des enseignants et du Ministère dans ce domaine.

L'agence nationale de mise en œuvre de projet, l’INDE, a présenté des recommandations fortes pour les interventions futures dans ce domaine.




<- retour vers Toutes les actualités