05.10.2011 - UNESCO

Promouvoir la liberté d’expression au Libéria à la veille des élections d’octobre

Conférence sur l’éthique des médias et le reportage électoral en situation de conflit - © UNESCO

A l’approche des deuxièmes élections générales (présidentielle et législatives) après conflit au Libéria, l’UNESCO soutient une série d’événements pour renforcer la liberté d’expression dans la région, dans le cadre du projet financé par le gouvernement danois sur le renforcement de la liberté d’information dans les Etats du fleuve Mano.

Les 28 et 29 septembre 2011, le Syndicat de la presse du Libéria (Press Union of Liberia – PUL) a organisé une conférence sur l’éthique des médias et le reportage électoral en situation de conflit. Financée par l’UNESCO et le Centre international des journalistes (International Center for Journalists – ICFJ), en association avec l’USAID et l’International Research and Exchanges Board (IREX), la conférence réunissait des représentants du secteur des médias, des pouvoirs publics et des partis politiques pour réfléchir autour du thème « Debout pour un bon journalisme ».

Dans son intervention, le président du PUL, Peter Quaqua, a mis en garde : « La récente escalade rhétorique des partis politiques a malheureusement fait oublier à certains journalistes les règles déontologiques, ce qui pourrait avoir des conséquences désastreuses pour notre nation. » Tilly Reid, responsable de l’IREX au Libéria, a insisté sur la nécessité d’un « front uni dans les médias pour garantir la neutralité de la couverture des prochaines élections ».

L’UNESCO a également apporté son soutien à deux forums des parties prenantes sur la liberté d’information coordonnés par le Centre pour l’étude des médias et l’édification de la paix (Centre for Media Studies and Peace Building – CEMESP), qui avaient pour objet de rendre plus visible la législation sur la liberté d’information au Libéria. Le premier forum, organisé le 5 septembre 2011 à Monrovia, s’adressait aux juristes, cadres des médias et organisations de la société civile. Le deuxième, organisé le 12 septembre dans la petite ville de Gbarnga, était destiné aux autorités locales et aux journalistes des radios communautaires des comtés de Lofa, de Bong, de Nimba et de Margibi.

Autour du thème de la circulation de l’information publique et la liberté d’expression au Libéria, les deux événements ont marqué la première étape de la mise en œuvre du projet financé par l’UNESCO pour promouvoir la culture publique de la liberté d’information. Au cours des discussions et des ateliers interactifs, les participants ont insisté sur la nécessité d’appliquer rigoureusement la législation existante sur la liberté d’information. Mais ils ont également reconnu la nécessité de trouver un équilibre entre l’action gouvernementale et l’éducation des citoyens. Les deux séances ont été couronnées par l’élaboration, la signature et la lecture d’un communiqué dans lequel les parties prenantes s’engagent à se mobiliser pour l’application effective de la loi sur la liberté d’information au Libéria.

Enfin, un atelier de formation organisé par le Centre des médias du Libéria (Liberia Media Centre – LMC), avec le financement de l’UNESCO, l’USAID et l’International Media Support (IMS), a eu lieu du 29 au 31 août 2011. L’atelier avait pour objectif de réaffirmer le rôle central des médias pour renforcer et soutenir le processus démocratique au Libéria, définir les fondements et les impératifs du traitement des questions liées au conflit dans le reportage électoral, et améliorer le professionnalisme des journalistes participants. L’événement s’inscrit dans un programme plus vaste sur le renforcement des médias pour des élections transparentes, qui assurera la formation, l’assistance technique et la veille des médias pendant la période électorale.




<- retour vers Toutes les actualités