18.04.2014 - Education Sector

Lire à l'ère du mobile

L’UNESCO étudie actuellement comment la technologie, et plus particulièrement les téléphones portables élémentaires, peut améliorer l’accès au texte écrit. Aujourd’hui, les téléphones portables sont très répandus dans des régions où les livres sont rares. Les Nations Unies estiment que 6 milliards de personnes ont accès à un téléphone portable alors que seulement 4,5 milliards ont accès à des toilettes.

La progression considérable de l’alphabétisation au cours du quart de siècle écoulé s’est progressivement ralentie ces dernières années. Entre 1990 et 2000, le nombre d’analphabètes a connu une diminution remarquable de 12%. Depuis 2000, elle n’a baissé que de 1%. 

Cette décélération s’explique par diverses raisons, dont l’incapacité à acheminer des supports de lecture dans les endroits qui en ont le plus besoin. Des études reconnues révèlent qu’un grand nombre de personnes en Afrique sub-saharienne ainsi qu’en Asie du Sud n’ont accès à aucun livre. Un sondage dans 16 pays d’Afrique sub-saharienne a conclu que la majorité des écoles primaires n’a que peu ou pas de livres. Cette pénurie constitue un frein majeur à l’alphabétisation. 

Les recherches de l’UNESCO indiquent que des milliers de personnes dans des pays tels que le Nigéria, l’Éthiopie ou le Pakistan lisent des livres entiers sur leurs portables, y compris sur des appareils disposant de petits écrans monochromes. Cette tendance est prometteuse puisqu’elle révèle la possibilité d’un nouveau portail durable d’accès au texte pour les gens les plus pauvres de la planète. 

L’UNESCO a récemment réalisé une étude sur une année pour connaître les habitudes, préférences et profils démographiques des personnes qui lisent des livres sur leur portable dans sept pays en développement. La publication qui en résulte, Lire à  l’ère du mobile, décrit des stratégies qui visent mieux mettre à profit les technologies mobiles peu chères afin de favoriser la lecture dans les pays où les taux d’alphabétisation sont bas. 

De la création du papier à l’invention de l’imprimerie, la technologie a toujours joué un rôle important dans le partage des textes écrits pour atteindre toujours un plus grand nombre de personnes. L’UNESCO travaille à garantir que la technologie continue de tenir cette promesse et, à terme, fasse de l’analphabétisme une relique du passé.




<- retour vers Toutes les actualités