27.11.2011 - UNESCOPRESS

Sept nouvelles inscriptions sur la Liste représentative du patrimoine immatériel

Le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, réuni à Bali (Indonésie) jusqu’au 29 novembre, a inscrit des éléments de Colombie, de Croatie, de Chypre, de la République tchèque, de France et du Pérou sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité au cours de la session de ce matin. Jusqu’ici, neuf éléments ont été inscrits sur la Liste représentative.

Le savoir traditionnel des chamanes jaguars de Yuruparí (Colombie) : Les chamanes jaguars de Yuruparí sont le patrimoine commun de nombreux groupes ethniques établis le long de la rivière Pirá Paraná, dans le sud-est de la Colombie. Usant de leur savoir traditionnel et des pratiques rituelles, les chamanes guérissent, préviennent les maladies et revitalisent la nature. Pendant le rituel de Hee Biki, les jeunes garçons apprennent les règles traditionnelles dans le cadre de leur entrée dans l’âge adulte. Les chamans auraient hérité leur savoir traditionnel du Yuruparí mythique tout-puissant, un anaconda qui vivait en tant que personne et qui est incarné par des trompettes sacrées.

La pratique du chant et de la musique bećarac de Croatie orientale (Croatie): La musique bećarac est un genre populaire en Croatie de l’est. Les solistes échangent leurs lignes vocales, rivalisant en inventant, combinant des vers et en façonnant la mélodie, accompagnés d’un groupe de chanteurs et d’ensembles de tambura. Cette musique véhicule les valeurs de la communauté et permet d’exprimer des pensées qui pourraient être déplacées dans d’autres contextes. La musique bećarac continue à s’inscrire dans une pratique vivante : soit dans un contexte informel, soit dans le cadre d’événements festifs.Le Comité doit encore examiner 35 éléments candidats à  l’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel au cours de cette session.

Le Nijemo Kolo, ronde dansée silencieuse de l’arrière-pays dalmate  (Croatie) : Le Nijemo Kolo est pratiqué par des communautés de l’arrière-pays dalmate. Il est dansé en ronde, en apparence sans règle définie. Son trait distinctif est qu’il est exécuté sans musique, même si des intermèdes musicaux précèdent ou suivent parfois la danse. Le Nijemo Kolo est transmis de génération en génération. Il est exécuté lors des jours de fêtes et constitue un moyen pour les jeunes gens de se rencontrer. Les différences d’exécution d’un village à l’autre marquent l’identité des populations locales.

Le Tsiattista, duel poétique  (Chypre) : La Tsiattista est une poésie orale improvisée réalisée en dialecte chypriote grec par lequel un poète-chanteur tente de surpasser l’autre avec des vers adroits souvent accompagnés de violon ou de luth. Les poètes ont un esprit vif, un vocabulaire riche et l’imagination fertile et sont capables de répondre à un adversaire en improvisant de nouveaux couplets avec des contraintes de temps très strictes. Elle est traditionnellement exécutée par les hommes lors de mariages, foires et autres manifestations publiques, et récemment les femmes ont commencé à y prendre part.

La Chevauchée des Rois dans le sud-est de la République tchèque : La Chevauchée des Rois est une procession annuelle associée à la fête chrétienne de la Pentecôte dans quatre petites villes du sud-est de République tchèque. Un groupe de chanteurs, de garçons d’honneur, le Roi et sa chevauchée royale défilent à travers la ville en costumes traditionnels avec leurs chevaux décorés, s’arrêtant en chemin pour chanter des rimes humoristiques sur la conduite des spectateurs qui, à leur tour leur font des dons. Les pratiques et les responsabilités spécifiques de l’événement sont transmises de génération en génération.

L’équitation de tradition française (France) : L’équitation de tradition française est un art de monter à cheval ayant comme caractéristique de mettre en relief une harmonie des relations entre l’homme et le cheval. Pratiquée dans toute la France et ailleurs, sa communauté la plus connue est le Cadre Noir de Saumur, basé à l’Ecole nationale d’équitation. Là, les cavaliers apprennent à combiner les demandes de l’homme en respectant le corps et l’humeur du cheval. Il y a une forte coopération entre les générations et le respect de l’expérience des anciens cavaliers.

Le pèlerinage au sanctuaire du seigneur de Qoyllurit’i (Pérou) : Le Pèlerinage au sanctuaire du seigneur de Qoyllurit’i commence 58 jours après Pâques, quand des représentants de huit villages indigènes des environs de Cusco, Pérou se rendent au sanctuaire de Sinakara. Cette manifestation religieuse se déroule sur 24 heures, les gens montant et redescendant la montagne pour terminer dans le village de Tayancani au lever du soleil. Les danses jouent un rôle central dans le pèlerinage. Le Conseil des Nations de pèlerins et la Confrérie du seigneur de Qoyllurit’i supervisent les activités et maintiennent les règles et codes de conduite.

 

La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel a été adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO en 2003 et compte désormais 139 Etats parties. Seuls les pays qui l’ont ratifiée peuvent présenter des éléments à l’inscription sur les Listes du patrimoine culturel immatériel.

Le Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel est composé de 24 représentants des Etats membres de l’UNESCO. Ses membres sont élus pour un mandat de quatre ans. La moitié des membres sont renouvelés tous les deux ans.

 

Les médias peuvent suivre l’intégralité de la session du Comité par webcast à l’adresse suivante : http://www.unesco.org/culture/ich/fr/6COM/.

Galerie photo : http://www.unesco.org/new/fr/media-services/multimedia/photos/ith2011/

Il est également possible de suivre la réunion via http://twitter.com/#!/UNESCO_fr et www.facebook.com/UNESCOfr

Des vidéos seront disponibles pour les télévisions à l’adresse suivante: http://www.unesco.org/new/fr/media-services/multimedia/news-videos/b-roll/.

Contacts médias

A Bali :

Rasul Samadov

r.samadov(at)unesco.org; +62 (0)81 246 578 947

Pierre Beaulne

pr.beaulne(at)unesco.org

A Paris :

Isabelle Le Fournis

i.le-fournis(at)unesco.org; +33 (0) 1 45 68 17 48

Médias audiovisuels : Carole Darmouni

c.darmouni(at)unesco.org; +33 (0) 1 45 68 17 38




<- retour vers Toutes les actualités