21.06.2014 - UNESCOPRESS

Des sites en Amérique latine et en Allemagne inscrits sur la Liste du patrimoine mondial

©Renzo Giraldo/Qhapaq Nan Project/Ministery of CultureStone paving road at Soledad de Tambo archeological site. Peruvian section of the Qhapaq Ñan, Andean Road System.

Le Comité du patrimoine mondial réuni à Doha (Qatar), sous la présidence de la Sheikha Al Mayassa Bint Hamad Bin Khalifa Al Thani, a inscrit cet après-midi deux nouveaux sites culturels et un mixte –naturel et culturel - sur la Liste du patrimoine mondial, notamment Qhapac Ñan, premier bien en série de l’Amérique latine, qui traverse six pays du continent.

Les nouveaux sites inscrits sont :

Qhapac Ñan,  Réseau de routes andin (Argentine, Bolivie, Chili, Colombie, Equateur, Pérou) - Ce grand réseau de routes de communication, de commerce et de défense parcourt plus de 30 000 kilomètres. Construit par les Incas sur plusieurs siècles et en partie basé sur une infrastructure pré-inca, ce réseau extraordinaire traversant l’un des terrains géographiques les plus difficiles du monde relie les sommets enneigés des Andes (à plus de 6 000 m) à la côte en passant par des forêts tropicales humides, des vallées fertiles et des déserts. Le Qhapac Ñan qui a atteint son extension maximale au XVe siècle s’étendait sur toute la longueur et la largeur des Andes. Le nouveau site du patrimoine comprend 273 sites individuels s’étendant sur plus de 6000 kilomètres. Ils ont été choisis pour illustrer les réalisations architecturales, techniques, politiques, sociales du réseau ainsi que son infrastructure associée, destinée au commerce, à l’hébergement et au stockage des marchandises, et des sites d’importance religieuse.

Ancienne cité maya et forêts tropicales protégées de Calakmul, Campêche (Mexique) – est une nouvelle proposition d’inscription et une extension de l’Ancienne cité maya de Calakmul, Campêche, un bien de 3000  ha, inscrit en 2002 sur la Liste du patrimoine mondial. Le bien proposé est situé dans le secteur centre sud de la péninsule du Yucatan, dans le sud du Mexique. Il comprend les vestiges de l’importante ville maya de Calakmul, située dans les profondeurs de la forêt tropicale des Tierras Bajas. La ville, qui a joué un rôle clé dans l’histoire de la région pendant plus de douze siècles, se caractérise par des structures admirablement conservées qui offrent une image parlante de la vie dans une ancienne capitale maya. Le bien est aussi le troisième haut lieu de biodiversité du monde par sa taille. Il recouvre tous les écosystèmes subtropicaux et tropicaux du Mexique central jusqu’au canal de Panama. 

Westwerk caroligien et civitas de Corvey (Allemagne) – Le bien est situé le long de la Weser, à la périphérie de la ville de Höxter, où le Westwerk et la civitas furent érigés entre 822 et 885 après J.-C. dans un environnement rural encore largement préservé. Le Westwerk est l’unique structure debout qui remonte à l’époque carolingienne, tandis que l’ensemble de l’abbaye impériale d’origine est conservé sous forme de vestiges archéologiques, dont une partie seulement a été fouillée. Le Westwerk de Corvey représente un des exemples les plus éminents de l’architecture carolingienne. Il s’agit d’une création authentique de cette période. De plus, l’articulation et la décoration architecturales du Westwerk illustrent clairement le rôle joué au sein de l’Empire franc par les monastères impériaux, en assurant le contrôle territorial, l’administration ainsi que la diffusion du christianisme et de l’ordre politique et culturel carolingien dans l’ensemble de l’Europe.

Ces nouvelles inscriptions portent à 988 le nombre de sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial à ce jour. La 38e session du Comité du patrimoine mondial a commencé le 15 juin et se poursuivra jusqu’au 25 juin.

***

Les travaux du Comité peuvent être suivis en ligne à l’adresse suivante : http://whc.unesco.org/

Contact médias à Doha : Sue Williams, Service de presse de l’UNESCO, s.williams@unesco.org, +33(0)6 15 92 93 62 ou +974 503 166 09




<- retour vers Toutes les actualités