09.11.2010 - UNESCOPRESS

Des chants, des danses ou encore des savoir-faire traditionnels de 29 pays proposés à l’inscription sur les listes du patrimoine immatériel de l’UNESCO

L’imprimerie chinoise à caractères mobiles en bois, la technique des cloisons étanches des jonques chinoises, le Meshrep en Chine ou encore le chant Ojkanje en Croatie sont les quatre éléments qui pourraient être inscrits cette année sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente de l’UNESCO.

Le carnaval d’Alost en Belgique, l’opéra de Pékin, le flamenco, le système normatif Wayuu en Colombie, les savoir-faire traditionnels du tissage des tapis à Kashan en Iran ou la fauconnerie, présentée par onze pays, figurent quant à eux parmi les 47 éléments présentés à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Un Comité intergouvernemental décidera d’inscrire ou pas ces éléments sur ces deux Listes au cours de sa réunion, prévue à Nairobi du 15 au 19 novembre prochain, sous la présidence du Kenyan Jacob Ole Miaron.

           

            La Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente est une liste d’éléments culturels dont la viabilité est en péril malgré les efforts des communautés ou groupes qui les pratiquent. Pour obtenir l’inscription sur cette liste, les États doivent en particulier s’engager à mettre en œuvre des plans de sauvegarde spécifiques. Ils ont également la possibilité de bénéficier d’une assistance financière en provenance d’un Fonds géré par l’UNESCO. Lors de la réunion de Nairobi, le Comité examinera quatre candidatures à l’inscription sur cette Liste en provenance de deux États, la Chine et la Croatie.

             La Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, qui compte déjà 166 éléments issus de 77 pays, sera enrichie de nouveaux éléments. A cette occasion, le Comité examinera 47 candidatures issues de 29 États. Pour être inscrits, les éléments doivent répondre à une série de critères dont celui de contribuer à faire connaître le patrimoine culturel immatériel et de favoriser la prise de conscience de son importance. Les candidats à l’inscription doivent aussi justifier des mesures de sauvegarde prises pour assurer leur viabilité.

 Tous les éléments inscrits au titre de l’une ou l’autre des listes doivent se conformer à la définition du « patrimoine culturel immatériel » figurant dans la Convention pour la sauvegarde du patrimoine immatériel. Ils doivent en outre figurer dans un inventaire et avoir été proposés par les États au terme de la participation la plus large possible des communautés qui les pratiquent, avec leur consentement préalable, libre et informé.

             Adoptée en 2003 et ratifiée par 132 États, cette Convention préconise la sauvegarde d’éléments tels que les traditions et expressions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers, ou encore les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel. On considère en effet qu’ils constituent un patrimoine vivant qui, transmis de génération en génération, procure aux communautés et aux groupes un sentiment d’identité et de continuité que l’on estime essentiel pour le respect de la diversité culturelle et de la créativité humaine. Composé de 24 membres élus par l’Assemblée générale des États parties à la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, le Comité en est un des organes directeurs.

 Candidatures à la Liste du patrimoine culturel immatériel exigeant des mesures urgentes de sauvegarde :

 

  • Chine – Le Meshrep
  • Chine – La technique des cloisons étanches des jonques chinoises
  • Chine – L’imprimerie chinoise à caractères mobiles en bois
  • Croatie – Le chant Ojkanje

 

Candidatures à la Liste représentative du patrimoine oral et immatériel de l’humanité :

 

  • Arménie – L'art des croix de pierre arméniennes. Symbolisme et savoir-faire des Khachkars
  • Azerbaïdjan – Le tapis azerbaïdjanais
  • Belgique – Le carnaval d’Alost
  • Belgique – Houtem Jaarmarkt, foire annuelle d’hiver et marché aux bestiaux à Hautem-Saint-Liévin
  • Belgique – Les Krakelingen et le Tonnekensbrand, fête du feu et du pain de la fin de l’hiver à Grammont 
  • Chine – L’acupuncture et la moxibustion de la médecine traditionnelle chinoise
  • Chine – L’opéra de Pékin
  • Colombie – La musique Marimba et les chants traditionnels de la région sud du Pacifique colombien
  • Colombie – Le système normatif Wayuu, appliqué par le Pütchipü’üi (« palabrero ») 
  • Croatie – L’art du pain d’épices en Croatie du Nord
  • Croatie – Le Sinjska Alka, tournoi de chevalerie à Sinj
  • Espagne – Le flamenco
  • Espagne – Les tours humaines
  • Espagne – Le chant de la Sibylle de Majorque
  • Espagne, Grèce, Italie et Maroc – Le régime méditerranéen
  • France – Le compagnonnage, réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier
  • France – Le savoir-faire de la dentelle au point d’Alençon
  • France – Le repas gastronomique des Français
  • Inde – La danse chhau
  • Inde – Les chants et danses populaires Kalbelia du Rajasthan
  • Inde – Le Mudiyettu, théâtre rituel et drame dansé du Kerala
  • Indonésie – L’Angklung indonésien
  • Iran (République islamique d’) – La musique des Bakhshis du Khorasan
  • Iran (République islamique d’) – Les rituels du Pahlevani et du Zoorkhanei
  • Iran (République islamique d’) – L’art dramatique rituel du Ta’zīye
  • Iran (République islamique d’) – Les savoir-faire traditionnels du tissage des tapis du Fars
  • Iran (République islamique d’) – Les savoir-faire traditionnels du tissage des tapis à Kashan
  • Japon – Le Kumiodori, théâtre traditionnel musical d’Okinawa
  • Japon – Le Yuki-tsumugi, technique de production de soierie
  • Lituanie – Les Sutartinės, chants lituaniens à plusieurs voix
  • Luxembourg – La procession dansante d’Echternach
  • Mexique – Les Parachicos dans la fête traditionnelle de janvier à Chiapa de Corzo
  • Mexique – La Pirekua, chant traditionnel des P’urhépecha
  • Mexique – La cuisine traditionnelle mexicaine – culture communautaire, vivante, ancestrale et authentique, le paradigme de Michoacán
  • Mongolie – Le Naadam, festival traditionnel mongol
  • Mongolie – L’art traditionnel du Khöömei mongol
  • Oman - Al-Bar’ah, musique et danse des vallées du Dhofar d’Oman
  • Pérou – La Huaconada, danse rituelle de Mito
  • Pérou – La danse des ciseaux
  • République tchèque – Les défilés de porte-à-porte et masques des Jours gras dans les villages de la région de Hlinecko
  • République de Corée – Le Daemokjang, architecture traditionnelle en bois
  • République de Corée – Le Gagok, cycles de chant lyrique accompagnés d’un orchestre
  • Turquie – Le festival de lutte à l’huile de Kırkpınar
  • Turquie – Le Semah, rituel Alevi-Bektaşi
  • Turquie – Les rencontres traditionnelles Sohbet
  • Viet Nam – Les fêtes de Gióng des temples de Phù Ðông et de Sóc
  • Arabie Saoudite ; Belgique ; République de Corée ; Emirats arabes unis ; Espagne ; France ; Mongolie ; Maroc ; Qatar ; République arabe syrienne ; République tchèque La fauconnerie, un patrimoine humain vivant

 

Une session d’information destinée aux médias sur le fonctionnement du Comité et sur les critères d’inscription sera organisée au KICC à Nairobi
le 12 novembre, à 11h30 (Salle 107). Contact: Reiko Yoshida:
r.yoshida(at)unesco.org

 

Une conférence de presse sera organisée le 15 novembre à 11h30 pour l’ouverture du Comité en présence notamment de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et du Président du Comité, Jacob Ole Miaron. Contacts: Isabelle Le Fournis (Tel: +33 (0) 6 12 19 74 01, email: i.le-fournis(at)unesco.org.) et Lucía Iglesias Kuntz. (l.iglesias(at)unesco.org )

 

Plus d’information :

http://www.unesco.org/culture/ich/index.php?lg=fr

 

La cérémonie d’ouverture et les inscriptions des éléments sur les Listes seront retransmises par webcast les 15 et 16 novembre à l’adresse suivante:

http://www.unesco.org/culture/ich/index.php?lg=fr&pg=00340

Des b-rolls peuvent être téléchargés à l’adresse suivante :

http://www.unesco.org/new/fr/media-services/multimedia/news-videos/b-roll/

                                                                                                    

Un entretien vidéo avec Cécile Duvelle, Chef de la Section du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, est téléchargeable à l’adresse suivante :

http://www.youtube.com/watch?v=TjnLrvud4-c

Le Comité se réunira au :

Kenyatta International Conference Centre (KICC)

P.O. Box 30746-00100, Nairobi (Kenya)

http://www.kicc.co.ke

 La réunion du Comité est ouverte à la presse. L’UNESCO mettra à la disposition des médias des descriptions complètes des éléments qui seront inscrits, des images pour la télévision ainsi que des photos.

 

Accréditations :

Ministère du Patrimoine national et de la Culture (Kenya)

Monica Omoro
Attachée de presse
Téléphone : +254.251.164, 251.005, 250.276, Ext. 134.
Mobile : +254.0518.010.547

monikaomoro(at)yahoo.com

 

UNESCO

Division de l’information du public

Isabelle Le Fournis

+ 33(0)6 12 19 74 01 / i.le-fournis(at)unesco.org

Lucía Iglesias Kuntz

+ 33(0)6 07 84 26 76/ l.iglesias(at)unesco.org




<- retour vers Toutes les actualités