13.06.2014 - ODG

« Le sport peut être un puissant moteur de l'égalité des genres »

© Soile Kallio

« Le sport offre aux femmes de fabuleuses possibilités de jouer un rôle dans la sphère publique, de s'affirmer tant sur le terrain que dans les postes de direction, de développer de nouvelles compétences », a déclaré Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, lors de la 6e Conférence mondiale sur les femmes et le sport, organisée sous l'égide de l'UNESCO à Helsinki (Finlande), du 12 au 15 juin 2014.

Mme Bokova, qui participait à cette grande manifestation à l'invitation de Mme Tarja Halonen,
ex-Présidente de la Finlande et principale marraine de la Conférence, a prononcé le discours principal de la séance plénière : « À contre-courant de la tendance : conduire le changement dans la politique du sport », le 13 juin. Mme Dorcas Makgato-Malesu, Ministre du commerce et de l'industrie du Botswana, et Mme Anita DeFrantz, Membre honoraire de la Commission Femme et sport du Comité international olympique, ont également pris part à cette séance pour plaider en faveur d'une plus grande participation des femmes dans le sport.

Évoquant les principes de la Déclaration de Brighton sur les femmes et le sport, la Directrice générale a appelé de ses vœux des « politiques plus vigoureuses pour traduire ces principes dans les faits, pour les rendre réels pour chaque fille et chaque femme ».

« Une politique nationale du sport ne peut être élaborée de manière isolée ; elle doit l'être en liaison avec les politiques de l'éducation, de la santé et de la jeunesse », a-t-elle poursuivi. « Le sport est un langage qui parle à tous et qui franchit toutes les frontières ; c'est aussi un cadre d'action pour toucher et associer tout un chacun, et en particulier les femmes, autour des valeurs communes que sont la dignité humaine, l'égalité et le respect mutuel ».

La Conférence, organisée par le Groupe de travail international sur les femmes et le sport sous le titre « Conduire le changement – être le changement », a rassemblé plus de 800 participants de plus de 100 pays et a été ouverte en présence de M. Thomas Bach, Président du Comité international olympique, et de Sir Philip Craven, Président du Comité international paralympique, notamment. La Conférence devait adopter le Rapport d'étape sur les femmes et le sport intitulé « De Brighton à Helsinki », qui invite la communauté internationale à prendre des mesures immédiates pour amener des changements positifs dans les domaines de la politique, de l'autorité, de l'enseignement individualisé, de la participation et de la sécurité du sport.

Pendant son séjour à Helsinki, la Directrice générale a rencontré Mme Tarja Helonen,
ex-Présidente de la Finlande, qui a rendu un hommage appuyé à la qualité de la direction de l'UNESCO par Mme Bokova en ces temps difficiles. Elles ont abordé de nombreuses questions relatives à l'autonomisation des femmes, allant de l'amélioration de l'éducation des filles à l'inclusion des priorités de l'égalité des genres dans le programme de développement pour l'après-2015, en passant par la participation active des femmes à la vie publique.

Au cours de sa rencontre avec Mme Pia Viitanen, Ministre de la culture et du logement, la Directrice générale a souligné combien il était important de reconnaître le rôle de la culture comme facilitateur du développement durable et a invité la Finlande à appuyer les efforts de l'UNESCO à cet égard. « La culture est un facteur essentiel pour modeler l'identité des nations, développer des économies créatives et des industries culturelles et promouvoir l'inclusion sociale », a affirmé la Directrice générale. Elle a également mis en avant les activités menées par l'UNESCO en faveur du patrimoine culturel dans les zones de conflit, condamnant l'utilisation des sites du patrimoine comme cibles d'attaques militaires intentionnelles. La Ministre a souligné les priorités de la Finlande en vue de sa participation au Comité du patrimoine mondial en vue de renforcer la crédibilité de la Convention du patrimoine mondial.

La rencontre de la Directrice générale avec M. Pekka Haavisto, Ministre du développement international, a été largement axée sur le rôle de l'UNESCO dans le domaine de l'éducation. Mme Bokova s'est félicitée du soutien de longue date de la Finlande au Programme CapEPT de l'Organisation et a informé le Ministre des résultats positifs de l'action menée par l'UNESCO dans plusieurs pays de la région des États arabes dans le domaine de la liberté de la presse, qui bénéficie d'un financement extrabudgétaire de la Finlande. Elle a accueilli avec satisfaction les assurances données par le Ministre que la Finlande était déterminée à continuer de soutenir les programmes d'alphabétisation, de formation des enseignants et de formation technique et professionnelle dans les pays prioritaires d'Afrique, d'Asie et de la région des États arabes. Le Ministre a souligné combien il était important d'améliorer la qualité de l'éducation, en particulier en Afrique subsaharienne, et a indiqué que le modèle finlandais pouvait être utilisé au titre de bonne pratique.

Au cours de sa visite en Finlande, la Directrice générale a rencontré des membres de la Commission nationale finlandaise pour l'UNESCO et des représentants de la société civile. Elle les a remerciés de soutenir et promouvoir les objectifs de l'Organisation au niveau national, soulignant que la contribution de la société civile était essentielle pour atteindre les objectifs constitutionnels de l'UNESCO.




<- retour vers Toutes les actualités