06.10.2015 - UNESCO Office in Dakar

L'Afrique subsaharienne a besoin de 6,2 millions de nouveaux enseignants du primaire d’ici 2030

Un formateur impliquant des participants durant une formation des enseignants à Buba, Guinée-Bissau ©UNESCO/M.E. Sagna

L'Afrique subsaharienne est confrontée au défi le plus important en termes de pénurie d'enseignants. La région représente les deux tiers des nouveaux enseignants du primaire nécessaires à l'échelle mondiale d'ici 2030, à savoir 6,2 millions.

Cette pénurie est exacerbée par la progression régulière de la population en âge de fréquenter l’école : pour 100 enfants qui étaient en âge de fréquenter l’école primaire en 2012 dans la région, il y en aura 147 en 2030.

Par conséquent, les pays de la région devront non seulement pourvoir à près de 4 millions de postes vacants d’ici 2030, mais ils devront également créer 2,3 millions de nouveaux postes.

L'Institut de statistique de l’UNESCO a publié de nouvelles données à l'occasion de la Journée mondiale des enseignants, célébrée dans le monde entier le 5 octobre.

La première occasion

La Journée mondiale des enseignants souligne la nécessité de renforcer les capacités des enseignants pour la réalisation d’un développement mondial durable et inclusif.

Cette année, la Journée vient juste après l'adoption des nouveaux objectifs de développement durable au Sommet des Nations, et elle représente la première occasion d'exposer une feuille de route pour les enseignants dans le nouveau programme pour l’éducation en 2030.

« À l’occasion de la première Journée mondiale des enseignants du nouvel agenda pour l’éducation en vue du développement mondial, nous lançons un appel à la communauté internationale afin qu’elle valorise, appuie et autonomise les enseignants du monde. Car ce sont eux qui éduqueront une nouvelle génération d’enfants qui, à leur tour, feront progresser l’ensemble de nos objectifs pour bâtir un monde meilleur pour tous » indique un message conjoint signé par l’UNESCO, l’OIT, l’UNICEF, le PNUD et l’Internationale de l'éducation

Le recrutement nécessaire dans les pays du Sahel

Dans les pays couverts par le Bureau Régional de l'UNESCO Dakar, la demande en enseignants est comme suit :

  • Burkina Faso: 123. 200
  • Cabo Verde: 1.900
  • Gambie: 16.100
  • Guinée-Bissau: 11.000
  • Mali: 137.800
  • Niger: 185.200
  • Sénégal: 114.700

L'UNESCO Dakar soutient les pays pour faire face à ce défi aigu, en particulier à travers plusieurs programmes majeurs de renforcement des capacités :

Les nouvelles données sont disponibles dans l’eAtlas de l’UNESCO sur les enseignants, qui dispose d’une vaste gamme de projections et d’indicateurs de l’ISU sur les enseignants, basés sur les résultats de l'enquête annuelle de l'Institut impliquant plus de 200 pays et territoires et des partenariats avec des organisations comme l'Organisation de Coopération et de développement économiques (l'OCDE) et Eurostat.

 




<- retour vers Toutes les actualités