14.05.2012 - ODG

Suzhou : préserver l’harmonie, encourager le développement

© UNESCO/Cynthia Guttman

Inscrits sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1997, les jardins classiques de Suzhou, qui attirent chaque année des millions de touristes, stimulent incontestablement l’économie locale et représentent un défi en termes de sauvegarde.

Lors de sa visite, la Directrice générale a pu constater par elle-même le succès de ce site, où quatre éléments – l’eau, la pierre sculptée, les arbres et les pavillons – se combinent pour former un paysage naturel, paisible et harmonieux, qui remonte à la dynastie Ming.

« Nous souhaitons devenir une cité historique et culturelle modèle », a expliqué le maire adjoint de Suzhou, XuHui Min, à Mme Bokova le 13 mai. « En termes de PIB, nous occupons la neuvième place des villes les plus riches de Chine,  mais parallèlement nous avons à cœur de protéger les anciens jardins et de restaurer les vieilles demeures de notre cité. »

« Alors que la Chine se convertit très rapidement à la modernité, l’UNESCO apprécie vos efforts pour préserver la tradition et l’authenticité des jardins de Suzhou », a déclaré Mme Bokova. Invitée à prodiguer ses conseils, Mme Bokova a ajouté : « Je vous inciterais à conserver une approche prudente et circonspecte pour que vous ne deveniez jamais les victimes de votre succès. »

La Directrice générale a visité l'Institut de formation et de recherche sur le patrimoine mondial pour l'Asie et le Pacifique, situé dans le « Jardin de la retraite du couple ». Inauguré en 2008, cet institut affilié à l’UNESCO est spécialisé dans le suivi et l’évaluation du patrimoine mondial, les activités éducatives ainsi que la formation et la recherche en matière d’architecture traditionnelle. Mme Bokova a félicité l’institut pour la gamme de ses activités et l’a encouragé à renforcer la coopération dans la région en se tournant vers les autres pays et en leur prêtant assistance.




<- retour vers Toutes les actualités