18.04.2012 - ODG

La Suède et l’UNESCO unissent leurs forces pour promouvoir la liberté d’expression dans les États arabes et au Soudan du Sud

© UNESCO/Landry Rukingamubiri

Le 17 avril, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et l’Ambassadeur de Suède auprès de l’UNESCO, Anders Ahnlid, au nom de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (ASDI), ont signé un accord en vertu duquel 19 millions de couronnes suédoises (environ 2,8 millions de dollars des États-Unis) seront mis à la disposition de l’UNESCO pour appuyer des activités de promotion de la liberté d’expression, de la liberté de la presse et de la liberté de l’information.

Le projet, intitulé « Promouvoir la création d’un environnement favorable à la liberté d’expression : action globale centrée plus particulièrement sur la région arabe », portera essentiellement sur les pays de la région arabe et le Soudan du Sud. Il vise à favoriser le développement de médias libres, indépendants et pluralistes, ainsi que le renforcement des capacités institutionnelles, l’autonomisation des femmes grâce à un accès plus large à l’information, et le rôle des jeunes dans le dialogue, la réconciliation et la paix durable.

« Cet accord est un nouvel exemple du profond engagement de la Suède dans l’action de l’UNESCO, notamment dans le domaine des médias, instruments clés de l’édification de la paix et du développement durable », a déclaré la Directrice générale. Mme Bokova a souligné que l’UNESCO restait ferme dans son engagement à promouvoir la liberté d'expression en tant que droit humain fondamental et clé de voûte de sociétés démocratiques et dynamiques. Les récents événements survenus dans les pays du Printemps arabe ont mis en lumière une exigence grandissante que la liberté d’expression et la liberté des médias profitent à tous. « Cette nouvelle contribution généreuse de la Suède renforcera nos actions communes en faveur de la défense et de la protection de ce droit. »

« La liberté d’expression est l’une des grandes priorités de la Suède. C’est un domaine dans lequel l’UNESCO, avec son mandat singulier de promotion de la libre circulation des idées par le mot et par l’image, a un rôle essentiel à jouer », a affirmé l’Ambassadeur. « Si ASDI a choisi l’UNESCO pour être son partenaire privilégié dans la mise en œuvre de ce projet, c’est en raison de l’expérience de l’Organisation, de sa capacité d’exécution et de la priorité qu’elle accorde aux plus démunis, aux femmes et aux jeunes ».    

La Suède, par l’intermédiaire de l’Agence suédoise de coopération internationale au développement (ASDI), est l’un des principaux partenaires de l’UNESCO. Elle appuie l’Organisation dans plusieurs de ses domaines de compétence, dont l’Éducation pour tous, le Programme de renforcement des capacités en faveur de l'EPT et le Rapport mondial de suivi sur l'EPT, ainsi que la communication et l’information, notamment dans le cadre d’un projet de médias communautaires dans les pays d’Afrique.  

 

 




<- retour vers Toutes les actualités