14.10.2013 - UNESCOPRESS

L’enseignement de l’Histoire générale de l’Afrique au programme d’une conférence de l’UNESCO au Ghana

Plus de trente ans après la parution du premier volume de l’Histoire générale de l’Afrique (HGA) par l’UNESCO, quelle place cette Histoire occupe-t-elle dans les universités africaines et comment est-elle enseignée? Ces questions seront au cœur de la Conférence régionale sur l’utilisation pédagogique de l’Histoire générale de l’Afrique organisée par l’UNESCO à Accra (Ghana) du 22 au 24 octobre.

Précédée par un atelier visant à réviser les concepts utilisés dans les sciences sociales et appliqués à l’Afrique (le 21 octobre), cette conférence réunira notamment des membres du Comité scientifique du projet sur l’utilisation pédagogique de l’HGA, des recteurs d’universités, des doyens de facultés de sciences humaines, des directeurs de département d’histoire ou encore des spécialistes de l’histoire africaine. L’objectif est de mobiliser les acteurs de l’enseignement supérieur africain sur la nécessité de s’approprier l’HGA et d’améliorer la disponibilité des volumes existant.

Le projet d’Histoire générale de l’Afrique a été initié en 1964 à la demande des Etats africains nouvellement indépendants qui souhaitaient remettre en cause la vision euro-centrée sur le passé du continent  et écrire une histoire africaine libérée des préjugés hérités de la colonisation. La rédaction proprement dite a commencé à partir de 1970 avec la création d’un comité scientifique international de 39 membres, dont deux-tiers d’Africains, chargé d’élaborer le contenu intellectuel et scientifique de l’ouvrage.  

Huit volumes sont parus à ce jour. L’élaboration d’un neuvième volume visant à actualiser le contenu des ouvrages précédents et revisiter les contributions des diasporas africaines dans le monde sera lancée en novembre 2013 au Brésil.

En 2009 a été lancée la deuxième phase du projet de l’HGA qui concerne son utilisation pédagogique. Il s’agit de développer des contenus pour les écoles primaires et secondaires sur la base de cette collection qui seront intégrés dans les programmes des tous les pays membres de l’Union africaine.

***

Contact médias : Agnès Bardon, service de presse de l’UNESCO. Tel : +33 (0) 1 45 68 17 64, a.bardon(at)unesco.org

 




<- retour vers Toutes les actualités