01.04.2010 -

Des dizaines de millions d’enfants indiens vont bénéficier de la nouvelle loi sur le droit à l’éducation

©UNESCO/B. O'Malley

Une loi révolutionnaire sur le droit à l’éducation est entrée en vigueur en Inde ; elle légalise le droit à un enseignement gratuit et obligatoire pour tous les enfants de 6 à 14 ans.

L’UNESCO salue la Loi sur le droit des enfants à un enseignement gratuit et obligatoire (2009)  qui est entrée en vigueur le 1er avril. Mis à part le fait qu’elle légalise le droit à l’éducation, la loi oblige les gouvernements et les autorités locales à fournir des écoles et définit des normes et standards relatifs au nombre d’enseignants, à la formation et aux curricula. Elle comprend un plan visant à former plus d’un million de nouveaux enseignants au cours des cinq prochaines années et à compléter la formation des enseignants existants.  

« Cette loi constitue une étape essentielle sur la voie de l’amélioration de l’accessibilité de chaque enfant aux enseignements secondaire et supérieur, et permet à l’Inde de se rapprocher de la réalisation des objectifs de développement du système éducatif national, ainsi que des objectifs du Millénaire pour le développement et de l’Éducation pour tous (EPT), » a déclaré M. Armoogum Parsuramen, Directeur du bureau de l’UNESCO à New Dehli. « L’UNESCO place le droit à l’éducation au cœur de sa mission, et se tient prête à accompagner tous les partenaires dans leurs efforts visant à assurer la réussite de sa mise en œuvre. »

Selon le Rapport mondial de suivi de l’UNESCO sur l’Education pour tous 2010, il y aurait en Inde huit millions d’enfants et d’adolescents de 6 à 14 ans qui ne seraient pas scolarisés, et la majorité d’entre eux seraient des filles. Entre 2000 et 2005, les inscriptions dans les écoles primaires indiennes ont augmenté de 22,5 %, et de 31 % pour les filles. Cependant, en dépit des progrès réalisés, en 2005, 25 % des élèves ont abandonné l’école avant d’avoir atteint la 5e année du primaire, et près de la moitié des enfants l’ont abandonnée avant d’avoir atteint la 8e année.  

Amener ces enfants – qui appartiennent souvent à des groupes défavorisés, notamment les migrants, les enfants qui travaillent ou qui ont des besoins spéciaux – à l’école, et les y maintenir, et fournir des enseignants formés et des curricula pertinents, constituera un défi majeur, a déclaré M. Parsuramen.  

Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, s’est rendue en Inde au mois de janvier. Dans la conférence qu’elle a donnée à l’occasion du 25e anniversaire de l’Université nationale ouverte Indira Ghandi, à New Delhi, elle a salué le dévouement du gouvernement indien : « Vos engagements ont été récemment renforcés par l’adoption par le Parlement, au mois d’août dernier, de la Loi sur le droit des enfants à un enseignement gratuit et obligatoire. L’adoption de cette loi est historique car elle fait de l’éducation un droit fondamental pour tous les enfants de 6 à 14 ans. » 

M. Kapil Sibal, Ministre du développement des ressources humaines et Président de la Commission nationale indienne pour l’UNESCO, a joué un rôle important dans l’adoption de cette loi.   

M. Parsuramen, Directeur du bureau de l’UNESCO à New Delhi, a rendu hommage à M. Sibal ainsi qu’au Premier ministre, le Dr Manmohan Singh, pour leur « indéfectible engagement en faveur du renforcement de l’éducation en Inde. » 

Après avoir présenté la loi, M. Sibal a déclaré : « Nous voulons faire de l’Inde, d’ici à 15-20 ans, un centre névralgique de la connaissance. Cette loi est la première étape dans cette direction. Nous voulons voir l’Inde s’élever. Le monde entier regarde l’Inde avec espoir. »  

Sans l’Inde, le monde ne peut pas atteindre l’Objectif du Millénaire pour le développement (OMD) qui vise à ce que, d’ici à 2015, chaque enfant puisse terminer son cycle primaire.

Liens associés 

Plaidoyer passionné du ministre indien en faveur des enseignants et de l’éducation lors de la Conférence générale de l’UNESCO   

Loi sur le droit des enfants à un enseignement gratuit et obligatoire (2009)  

Visite de la Directrice générale de l’UNESCO en Inde   

Bureau de l’UNESCO à New Dehli   

Institut de statistique de l’UNESCO, Éducation en Inde

 




<- retour vers Toutes les actualités