03.09.2012 - ODG

La Directrice générale félicite les autorités italiennes des progrès accomplis dans la conservation des Zones archéologiques de Pompéi et d’Herculanum, site emblématique du patrimoine mondial

© UNESCO/Paola Leoncini-BartoliUNESCO Director-General Irina Bokova visiting Pompei, September 2012.

© UNESCO/Paola Leoncini-BartoliUNESCO Director-General Irina Bokova meeting with Mr. Luigi De Magistris, Mayor of Naples, September 2012.

Lors de sa visite à Naples à l’occasion du Forum urbain mondial organisé par ONU-Habitat, la Directrice générale, Mme Irina Bokova, a félicité les autorités italiennes, notamment les autorités municipales et régionales, pour les avancées réalisées en matière de conservation d’urgence dans l’ensemble archéologique de Pompéi, site du patrimoine mondial, suite à l’effondrement de murs en 2010 et 2011.

Elle a salué le recrutement de 21 nouveaux techniciens qualifiés, qui contribuent à améliorer l’entretien et la gestion du bien, ainsi que les progrès accomplis grâce à des travaux essentiels de drainage, d’aménagement hydrologique et de restauration entrepris sous la supervision de l’UNESCO dans 44 domus du bien.

« Les travaux de conservation, d’entretien et de restauration à titre préventif sont la clé d’une conservation durable du patrimoine culturel », a-t-elle déclaré.

Le renforcement de la coopération et de la coordination entre les différents acteurs impliqués dans la conservation du bien – le Gouvernement italien et les autorités municipales et régionales sous la direction de l’UNESCO – a largement contribué à l’amélioration effective de la préservation des zones archéologiques.

Les autorités ont informé la Directrice générale de leur intention de présenter un rapport préliminaire sur l’état de conservation du bien, d’ici à la fin de l’année, conformément à la décision du Comité du patrimoine mondial.

Ce rapport comprendra des informations essentielles sur l’actualisation et la mise en œuvre du plan de gestion, ainsi que sur l’élargissement de la zone tampon, les mesures de gestion des risques et un plan d’intervention d’urgence décrivant les besoins et prenant en compte les pressions exercées par le tourisme.

Cette visite s’est déroulée en présence de M. Stefano De Caro, Directeur général de l’ICCROM, de Mme Antonia Pasqua Recchia, Secrétaire générale du Ministère de la culture, de M.  Gregorio Angelini, responsable de la Direction régionale du Ministère de la culture, et de Mme Teresa Elena Cinquantaquattro, Directrice du patrimoine culturel de la ville de Naples et des Zones archéologiques de Pompéi, ainsi que de représentants du Département des antiquités du Ministère, responsables des biens du patrimoine mondial.

La Directrice générale et M. Luigi De Magistris, Maire de Naples, ont par ailleurs tenu une réunion bilatérale durant laquelle ils ont parlé du rôle crucial que les villes jouaient dans le développement socioéconomique grâce à l’investissement culturel et au renforcement des expressions vivantes.

Le Maire de Naples a mis l’accent sur l’importance des politiques urbaines inclusives pour les jeunes, qui ont pour objet de créer des emplois ainsi qu’un sentiment d’appartenance à la ville, à son histoire culturelle et à ses traditions.

Il a en outre exprimé son vif intérêt pour le renforcement de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel moyennant une aide à la préservation du savoir-faire et des traditions communautaires, tels que la musique, l’artisanat et la céramique.

Mme Bokova s’est également rendue dans le centre historique de Naples, site du patrimoine mondial, qui comprend notamment les vestiges de l’ancienne cité de Neapolis, datant de l’époque des colons grecs et romains. Elle a félicité les autorités municipales, notamment M. Fabrizio Vona, Directeur du complexe muséal de la ville, M. Gregorio Angelini, responsable de la Direction régionale du Ministère de la culture, et Mme Teresa Elena Cinquantaquattro, Directrice du patrimoine culturel de la ville de Naples et des Zones archéologiques de Pompéi, d’avoir mené à terme le plan de gestion du bien, conformément à la décision du Comité du patrimoine mondial et dans le cadre de l’accord conclu entre l’UNESCO, la municipalité de Naples et le Gouvernement italien, en février 2010, avec le soutien de l’Union européenne. La Directrice générale a exprimé le souhait que ces efforts facilitent également la mise en place d’une nouvelle structure de gestion du bien.

La Directrice générale a également visité le site d’Herculanum, classé au patrimoine mondial, et y a fait part de sa satisfaction devant le succès du système de gestion du projet de conservation d’Herculanum, fruit d’un partenariat public-privé pour la conservation de ce bien archéologique. La visite s’est poursuivie avec le monumental Palais royal de Caserte (XVIIIe siècle), ainsi que son parc, l’aqueduc de Vanvitelli et l’ensemble de San Leucio, créés par le roi Bourbon Charles III et réunissant patrimoine naturel et culturel, urbanisme, mais aussi une partie naturelle boisée, des pavillons de chasse et une usine à soie.




<- retour vers Toutes les actualités