16.11.2012 - ODG

Le Président péruvien en visite à l’UNESCO

© UNESCO/L.Rukingamubiri - Director-General, Irina Bokova, with President Ollanta Humala (above) and Juand Diego Flórez (below)

© UNESCO/L.Rukingamubiri

Le Président de la République du Pérou, S. E. M. Ollanta Humala Tasso, a rencontré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, lors de sa visite officielle à l’UNESCO, le 16 novembre. Le Président a également rencontré à l’UNESCO les délégués permanents de six États parties à la Convention du patrimoine mondial (l’Argentine, la Bolivie, le Chili, la Colombie, l’Équateur et le Pérou) participant à la préparation de la candidature multinationale et en série du système du Chemin andin, Qhapaq Ñan, pour inscription sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

« Qhapaq Ñan incarne la profonde imbrication du patrimoine culturel, naturel et immatériel et symbolise le pouvoir qu’a la culture de jeter des ponts, de faciliter le dialogue entre les peuples et les idées », a déclaré la Directrice générale. « Avec ses vastes ramifications culturelles, techniques et symboliques, ce projet, en tant que modèle de coopération culturelle, adresse un message à tous les pays. »

Des membres du corps diplomatique des six républiques d’Amérique latine ont accueilli le Président qui était accompagné de M. Rafael Roncagliolo, Ministre des relations extérieures ; M. Luis Peirano, Ministre de la culture ; M. Luis Castilla, Ministre de l’économie et des finances ; M. Orlando Velásquez, Président de l’assemblée nationale des Présidents d’université ; et M. Manuel Rodríguez, Ambassadeur et représentant permanent du Pérou auprès de l’UNESCO.

Le Président a également assisté à la cérémonie organisée à l'occasion de la nomination en qualité d'Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO du célèbre ténor péruvien Juan Diego Flórez « en reconnaissance de son dévouement à des initiatives en rapport avec l’inclusion sociale et l’éducation ».

« Dans un monde menacé par l’intolérance, la musique est un langage universel qui favorise la compréhension mutuelle et le dialogue », a prononcé la Directrice générale lors de la cérémonie. « Votre engagement est en harmonie avec l’action résolue du Pérou dans ce domaine, qu’il s’agisse de relier la culture et le développement ou de lutter contre le trafic des biens culturels. Ensemble, nous pouvons promouvoir la culture en tant que force de paix et de progrès social. »

Le Président Humala a évoqué le souhait de son pays de « travailler aux côtés d’une UNESCO plus forte, avec davantage de coopération bilatérale dans les domaines de l’éducation et de la culture ». Il a également rappelé que le projet Qhapaq Ñan « est le symbole d’une route qui a permis, il y a plusieurs siècles, d’unir une grande culture et une grande société, engagée de nouveau dans un effort collectif d’intégration ».

Pendant cette visite, la Directrice générale et le Président péruvien ont signé un mémorandum de coopération sur le « renforcement des capacités du système éducatif péruvien en vue de dispenser une éducation de qualité inclusive et pertinente » ainsi qu’un mémorandum d’accord sur le Programme Gestion des transformations sociales (MOST) de l’UNESCO.

À l’issue de cette visite, la Directrice générale et le Président péruvien se sont envolés ensemble pour Cadix, où ils devaient assister au XIIIe Sommet ibéro-américain des chefs d’État et de gouvernement, du 16 au 17 novembre.




<- retour vers Toutes les actualités