04.02.2014 - ODG

La vision coréenne du développement résonne fortement avec le mandat de l'UNESCO

© Cheong Wa Dae - Irina Bokova, Director-General of UNESCO, visiting the Republic of Korea, February 2014

4 Février – Pour sa deuxième rencontre avec la Directrice générale de l’UNESCO en quelques mois, la Présidente de la République de Corée Madame Park Geun-Hye a affirmé la volonté de son pays d’amplifier sa coopération avec l'UNESCO dans les domaines de l'éducation et de la culture , et de jouer un rôle encore plus actif dans la definition de l’agenda du développement mondial après 2015.

"De toutes les agences des Nations Unies , le peuple de Corée est tout particulièrement attaché à l’UNESCO, pour l’aide qu’elle lui a apporté au lendemain de la guerre, dans les domains de l'éducation et de la culture », a déclaré la Présidente Park, qui a reçu la Directeur générale dans la palais presidentiel. "Maintenant, nous voulons partager notre experience et rendre ce que nous avons reçu.”

La Directrice générale a salué le leadership et la vision de la Présidente Park, se référant à son discours prononcé le mois dernier au Forum économique mondial, où cette dernière appelait à un changement de paradigme du développement qui mettrait la culture et la créativité en son centre – le “Consensus de Davos”. "Cet appel résonne profondément avec ce que fait l'UNESCO - développer l'ingéniosité humaine et la créativité », a déclaré Mme Bokova. « La Corée est un exemple fascinant de l'importance de la puissance douce (soft power) pour s’imposer dans le concert des nations comme vous le faites aujourd’hui. L'éducation, la science , la culture , l'ingéniosité humaine, voilà ce don’t nous avons le plus besoin aujourd'hui pour la paix ".

La Présidente a souligné l'importance des deux Forum mondiaux sur l'éducation et sur l'eau en 2015, organisés tous deux en République de Corée. " Le Forum mondial sur l'éducation n'est pas seulement une conférence de plus sur l'éducation : il va définir l'agenda éducatif pour toute une génération, et avec votre pays , nous développons une nouvelle réflexion sur l'éducation à la citoyenneté mondiale. "

La paix et la puissance douce (soft power) furent également au coeur de la réunion de Mme Bokova avec le ministre des Affaires étrangères M. Yun Byung- soi. Celui-ci a indiqué que « l’enrichissement culturel » est l'un des quatre principaux objectifs sratégique du pays, et a exprimé la volonté de la République de Corée à travailler avec l'UNESCO pour la promotion du lien entre culture et développement durable. "La Puissance douce est l'un des outils les plus importants pour changer le monde , il est important pour la réconciliation et il est au cœur du travail de l'UNESCO. "

La Directrice générale a également félicité la Présidente et le Ministre d’avoir annoncé leur volonté d’accroître l'aide publique au développement en mettant un accent particulier sur l'égalité entre les sexes. Le Président de la commission des Affaires étrangères et de la reunification du Parlement, M. Ahn Hong Joon, a expliqué qu'il avait demandé au ministre des Affaires étrangères que le pays puisse à l’avenir évaluer l'aide publique au développement sur des critères d’impact des programmes pour l'égalité entre les sexes. Le Président de l'Assemblée Nationale M. Kang Chang Hee a rappelé le rôle que l'éducation a joué dans le redressement de la Corée et a promis que la Commission nationale continuerait à travailler avec l'UNESCO pour la promotion de la paix. S'adressant aux parlementaires et notamment aux membres de la commission sur l' Education, la Culture, les Sports et le Tourisme présidé par M. Hak- yong Shin, Mme Bokova a affirmé que « L'UNESCO et la République de Corée partagent les mêmes valeurs, et la Corée connaît la valeur de la paix inscrite dans notre Constitution.”

Le président de l'Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) , M. Kim Young- mok et la Directrice générale ont examiné plusieurs possibilités d'élargir la coopération avce l’UNESCO en Asie et en Afrique sub-saharienne.

Lors de sa visite, Mme Bokova a également examine plusieurs possibilités de partenariats nouveaux ou renforcés, y compris avec les hauts dirigeants de Samsung, de Naver (le plus grand moteur de recherché du pays) et de CJ, où la Directrice générale a pu profiter d’un aperçu de la culture jeune coréenne et du monde du spectacle. Elle a pr ailleurs rencontré le président de KBS radio et television, M. Gil Hwo Young, également à la tête de l'Union Asiatique de radio et television, qui a exprimé un intérêt particulier à lancer des actions conjointes avec l’UNESCO pour l’égalité entre les sexes et le développement des medias.




<- retour vers Toutes les actualités