01.02.2011 -

L'UNESCO et l'ARIJ favorisent l'intégration du journalisme d'investigation dans les programmes d'enseignement

Un atelier de trois jours a réuni seize professeurs des pays arabes pour étudier comment intégrer les pratiques du journalisme d'investigation dans leurs programmes d'enseignement. La formation s'est déroulée du 29 au 31 janvier 2011 à Amman (Jordanie).

Organisé en coopération avec le Bureau de l'UNESCO à Amman, cet atelier est le premier d'un cycle de formations organisé jusqu'en 2014 par l'association des reporters arabes pour le journalisme d'investigation (ARIJ), premier réseau régional de soutien des médias qui a pour mission de promouvoir le reportage d'enquête.

 

Des universitaires de Jordanie, de Syrie, du Liban et de Palestine se sont formés à l'utilisation du manuel <a href="ev.php?URL_ID=29032&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201">L'enquête par hypothèse : manuel du journaliste d'investigation</a>, coédité par l'UNESCO et l'ARIJ. Le principal auteur du manuel, Mark Lee Hunter (professeur de journalisme d'investigation et de médias à l'INSEAD), a dirigé l'atelier aux côtés de formateurs de l'ARIJ.

 

La formation a traité la réalisation d'un reportage d'enquête de A à Z : définition des hypothèses et des méthodes de recherche, vérification des sources, organisation du travail, choix des techniques de rédaction les plus adaptées, etc.

 

"Le reportage d'enquête permet de révéler de nouvelles réalités et de faire voler en éclats les vieux paradigmes. Vous avez la mission aujourd'hui, en tant que professeurs des médias, de nous aider à semer la graine de ce concept chez la nouvelle génération de journalistes de la région" a déclaré Anna Paolini, chef du Bureau de l'UNESCO à Amman, à l'adresse des participants de l'atelier.

 

L'UNESCO et l'ARIJ ont publié en 2009 L'enquête par hypothèse, premier manuel de journalisme d'investigation en arabe, afin de combler une lacune dans la littérature de la profession. Le manuel est en cours de traduction dans toutes les langues officielles de l'ONU, ainsi qu'en kurde. L'édition internationale est utilisée comme manuel d'enseignement dans plus d'une quinzaine d'universités en Chine.

 

La stratégie 2011-2014 de l'ARIJ s'est donné comme objectif d'introduire le manuel dans les universités arabes, du Maroc au Bahreïn, afin de développer la culture du journalisme d'investigation dans l'intérêt des sociétés locales. L'ARIJ prévoit qu'au moins quatre universités arabes utiliseront le manuel dans leur enseignement d'ici quatre ans.

 

"Depuis la création de l'ARIJ il y a cinq ans, nous avons adopté une approche ascendante pour promouvoir le journalisme d'investigation chez les journalistes et mis en place des unités spécialisées dans plusieurs médias arabes" explique Rana Sabbagh, directrice de l'ARIJ. "Nous espérons aujourd'hui que notre travail va inciter les universités à former les futures générations de professionnels des médias au journalisme d'investigation, pour garantir plus de responsabilité et de transparence."

 

En amont de l'atelier d'Amman, l'ARIJ avait organisé, dans le cadre de sa troisième conférence annuelle, une table ronde pour les doyens et les professeurs de trente universités arabes publiques et privées.




<- retour vers Toutes les actualités