19.02.2016 -

L’UNESCO et E4IMPACT, partenaires en vue de développer en Afrique un entrepreneuriat soucieux de culture et d’éducation

© UNESCO/Pilar Chiang-Jo - Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, et Letizia Moratti, Présidente de la Fondation E4Impact.

Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, et Mme Letizia Moratti, Présidente de la Fondation E4Impact, ont conclu ce jour un accord de partenariat en vue de mettre en place des programmes de formation conjoints destinés aux entrepreneurs d’Afrique subsaharienne et intégrant l’éducation et la culture au service du développement durable. La cérémonie s’est tenue à Paris, au Siège de l’UNESCO.

E4Impact opère en Afrique depuis 2010 et a formé près de 400 entrepreneurs en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Kenya, en Ouganda et en Sierra Leone, grâce à des partenariats entre les universités africaines et l’Université catholique du Sacré-Cœur à Milan (Italie). La Fondation étend actuellement ses programmes à l’Afrique du Sud, à l’Angola, au Burkina Faso, à l’Éthiopie, à la République démocratique du Congo, au Rwanda, au Sénégal, à la Tanzanie et au Zimbabwe. Ses programmes de MBA, uniques en leur genre, contribuent au développement de l’entrepreneuriat en Afrique par un enseignement axé à la fois sur la réussite économique et un impact social positif.

L’Afrique est une région prioritaire pour l’UNESCO ; l’Organisation contribuera aux programmes de formation à l’entrepreneuriat d’E4IMPACT sur le continent grâce à son expertise dans les domaines de l’éducation et de la culture et, notamment, des industries créatives.

Saluant l’accord conclu, la Directrice générale de l’UNESCO a déclaré : « Ensemble, l’UNESCO et la Fondation E4IMPACT peuvent appuyer les efforts des universités africaines pour donner naissance à une nouvelle génération de jeunes gens qui soient non seulement des entrepreneurs mais aussi des citoyens du monde, versés dans le domaine de l’éducation équitable de qualité, doués pour le dialogue interculturel, novateurs dans le partage des connaissances et résolus à produire des effets positifs pour leur communauté et leur pays. […] Notre partenariat avec la Fondation E4IMPACT nous aidera à tenir la promesse du Programme de développement durable à l'horizon 2030 ».

Le développement durable en Afrique est un objectif que l’UNESCO et E4IMPACT ont en partage. Leur partenariat leur permettra d’œuvrer de concert dans le cadre du Programme de développement durable des Nations Unies à l'horizon 2030 et de son 17e objectif, qui vise à « renforcer les moyens de mettre en œuvre le partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser ».

« Le principal objectif de notre Fondation, a déclaré Letizia Moratti, est de renforcer le développement durable de l’Afrique en favorisant à la fois la formation d’entrepreneurs soucieux de l’impact qu’aura leur activité et l’essor de leur entreprise. En signant cet accord de partenariat, nous entendons renforcer les initiatives d’entrepreneuriat qui existent en Afrique et qui intègrent les dimensions culturelle et éducative. Le transfert des compétences de gestion dans les domaines de la culture et de l’éducation est essentiel à la viabilité économique de ces initiatives ».

L’accord conclu vise à promouvoir des possibilités d’éducation inclusive et équitable de qualité et un apprentissage tout au long de la vie pour tous, y compris la planification de l’éducation, la formation à l’entrepreneuriat, l’éducation en vue du développement durable et le renforcement des capacités en matière d’enseignement supérieur. Il vise également à promouvoir la culture et le développement, notamment par des initiatives conjointes tendant à renforcer la diversité culturelle, les industries créatives et le dialogue interculturel.

Le partenariat mobilisera l’alliance des universités africaines d’E4IMPACT, notamment les cursus de MBA. Il profitera aux étudiants et contribuera au renforcement des capacités des universités africaines avec lesquelles E4IMPACT collabore.




<- retour vers Toutes les actualités